Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Actualité

Abdelwahid Temmar à Oran

Distribution de logements et lancement de projets

Trois mois après une visite “mouvementée” — au cours de laquelle il avait remplacé le directeur de l’urbanisme et de la construction, exprimé son vif mécontentement quant aux retards enregistrés dans la réalisation d’un certain nombre de projets et recommandé l’accélération des travaux — le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la ville, Abdelwahid Temmar, est revenu, hier à Oran, pour procéder à la distribution de 1 530 logements de type AADL et LPA.
Avec deux heures de retard sur l’horaire prévu, le ministre a commencé par l’inauguration des travaux de réalisation de 13 équipements scolaires des différents paliers aux 2 700 logements AADL d’Aïn El-Beïda, cité située en bordure du 4e périphérique. Il a ensuite présidé sur place l’opération de remise des clefs aux bénéficiaires de 820 logements AADL (sur un quota de 1 500) et 309 unités (sur un second quota de 2 500). 210 familles (sur un ensemble de 416) du quartier de Sidi El-Bachir, détentrices de pré-affectations, ont également reçu leur précieux sésame dans le cadre de la résorption du vieux bâti.
Leur relogement dans le nouveau pôle de Belgaïd devrait intervenir à la fin de la semaine, selon les autorités locales. Dans une brève allocution, Abdelwahid Temmar a réitéré la détermination de l’État à concrétiser le programme de réalisation des 1 600 000 logements avant la fin de 2019 et rassuré sur la disponibilité du gouvernement à apporter toute l’aide qu’il faut aux autorités locales pour lever les entraves. “Moi-même, je reste à l’écoute des besoins des citoyens notamment à travers Facebook”, a-t-il souligné en responsabilisant les bénéficiaires des nouveaux logements sur la nécessité de préserver la cité. “Il faut des associations pour gérer ces quartiers”, a-t-il dit en déclarant que l’objectif des autorités est désormais de réceptionner des quartiers (avec leurs commodités et leurs espaces verts) et non plus seulement des “dortoirs”.
À l’USTO, où il a présidé la cérémonie de distribution de clefs à plus de 190 bénéficiaires de logements de type LPA (67 unités à Belgaïd, 44 à Haï Sabah et 80 à l'USTO), Abdelwahid Temmar a été interpellé par une dizaine de femmes brandissant des pancartes dénonçant leur exclusion.
Malgré un cordon de sécurité, ces représentantes d’une soixantaine de personnes, vivant dans des caves de la cité des 1 500-Logements de l’USTO, ont hurlé tant et si bien que le ministre a dû aller à leur rencontre pour les écouter et les rassurer. “Nous n’en pouvons plus, nous vivons dans ces caves depuis 20 ans. Les autorités doivent trouver une solution”, pleurait une femme alors qu’une autre semblait avoir perdu connaissance sur la route faisant face à l’université des sciences et technologies.

S. Ould Ali


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER