Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

F’tour collectif interdit à Skikda

Échauffourées entre jeunes et policiers

Les jeunes Skikdis n'ont pas apprécié l'intrusion de la police pour interdire le f’tour collectif prévu après la marche du vendredi sur la grande place de Skikda. Un important dispositif de police a été déployé sur cette place pour disperser les jeunes qui ont décidé de rompre le jeûne en signe de solidarité avec les cuisiniers et le propriétaire du restaurant qui étaient volontaires pour préparer le f'tour, et qui ont été embarqués par la police durant la matinée. Les policiers, selon des jeunes initiateurs, ont invoqué l'absence d'une autorisation pour organiser ce genre de f'tour public, alors qu'ils ont déposé une demande d'autorisation mardi sans recevoir de réponse. Ils invoquent le fait que selon la réglementation l'absence d'une réponse dans les deux jours qui suivent est synonyme d'autorisation.

Les jeunes expliquent cette sortie des policiers comme une hogra vu que ce genre d’iftar est organisé dans plusieurs wilayas, et pourquoi pas à Skikda. Sachant que l'approvisionnement en denrées alimentaires a été effectué, y compris la location des tables, des chaises et des couverts. Vers 19h, les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser les jeunes sans y parvenir. Les jeunes étaient déterminés à rompre le jeûne symboliquement sur cette place.

À l'heure de la rupture du jeûne, les policiers sont revenus à la charge pour disperser la centaine de personnes qui sont restées sur place. Des échauffourées ont alors éclaté, et des jeunes ont commencé à jeter les bouteilles d'eau minérale sur les policiers avant que d'autres jeunes n'interviennent pour calmer les esprits en scandant “Silmiya, silmiya”, et tout est rentré dans l'ordre. Les jeunes ont réussi à rompre le jeûne sur place alors que des familles du voisinage leur ont apporté des galettes et de la soupe. La foule s'est ensuite dispersée dans le calme avec la promesse de réorganiser ce f'tour vendredi prochain, quoi qu'il arrive.

 

A. Boukarine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER