Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Après un premier report, Le RND tient son conseil national

Élection d’un successeur à Ouyahia ce samedi

© D. R.

La session extraordinaire du conseil national du RND aura lieu finalement le 20 juillet prochain au Centre international des conférences (CIC). Cette session extraordinaire du conseil national, qui devrait élire un nouveau secrétaire général par intérim pour gérer les affaires courantes du parti à la place d’Ahmed Ouyahia, est convoquée à l’initiative du dernier carré des fidèles à la ligne d’Ahmed Ouyahia, placé en détention provisoire depuis le 12 juin dernier. Le nom de l’ex-ministre de la Culture Azzedine Mihoubi revient avec insistance pour succéder à Ouyahia, au moment où d’autres sources avancent aussi celui de l’ex-ministre de la Formation professionnelle Mohamed Mebarki comme probable candidat à ce poste.

Mais la succession d’Ouyahia n’est pas une sinécure, puisqu’elle est au centre d’une bataille mettant aux prises ces derniers à une partie adverse représentée par d’autres membres du conseil national, à l’instar de Seddik Chiheb, porte-parole du parti avant d’être limogé sur décision de l’ancienne direction, et Belkacem Mellah, ancien secrétaire d’État à la Jeunesse. Ces auteurs d’un mouvement de redressement  s’activent, pour leur part, afin de convoquer une session extraordinaire du congrès, seule disposition habilitée en vertu du statut et du règlement intérieur du parti, selon eux, à élire une nouvelle direction dont sont exclus tous ses anciens membres, comme ils en expriment le souhait. 

Pour rappel, Seddik Chiheb a réagi au lendemain de l’incarcération du secrétaire général Ahmed Ouyahia en soutenant : “Le RND renouvelle sa confiance en la justice dans sa lutte contre la corruption et les corrompus et contre tous ceux qui ont trahi la confiance du peuple et transformé les postes de responsabilité pour s’enrichir d’une manière illégitime, dilapider les deniers publics et freiner le développement économique du pays.” 
 

A. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER