Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Abdelkader Bouazghi de Boumerdès à propos de la peste des petits ruminants

“Elle a contaminé moins de 2 000 têtes du cheptel”


“Il n’y a pas lieu de s'alarmer au sujet de la PPR, nous avons installé une cellule de crise au ministère et nous avons mobilisé nos agents vétérinaires, non pas dans les bureaux, mais sur le terrain, pour accompagner les éleveurs”, a indiqué, hier, le ministre de l’Agriculture, Abdelkader Bouazghi, en visite d’inspection et de travail à Boumerdès.
Il a également affirmé que les dégâts causés par cette maladie sont minimes et que le cheptel touché s’élève à 2 000 têtes. À ce titre, un foyer de cette maladie a été découvert dans l’élevage de 33 têtes de caprins dans la commune de Khemis El-Khechna dans la wilaya de Boumerdès, a révélé la directrice des services agricoles, qui a ajouté que “le cheptel en question a été acheté par le propriétaire en dehors de la wilaya. Actuellement, il est mis en quarantaine, sous surveillance des vétérinaires, en attendant la réception du vaccin commandé”.
Lors de sa visite à Boumerdès qu’il a qualifiée de “wilaya-pilote” en matière d’agriculture et de pêche, le ministre a eu à visiter 8 exploitations modèles réalisées par des investisseurs privés, dont deux uniques en leur genre en Algérie. Une exploitation de kiwis dans la commune de Corso sur 8 hectares, réalisée l'an dernier, dont les premiers fruits verront le jour dans quelques mois. L’exploitant, très optimiste quant au rendement de son projet, a indiqué qu’il s’est appuyé sur le savoir-faire des Italiens dans ce domaine.
Une autre exploitation, elle aussi unique en son genre, a été visitée à Thenia, il s’agit  d’une ferme aquacole de crevettes. Le projet est en réalisation, et dès son entrée en exploitation, il permettra de produire 220 tonnes de crevettes par an avec un coût de revient de 700 DA le kilogramme. À la zone industrielle dédiée aux activités de la pêche de Zemmouri, une étendue de 20 hectares répartis sur 46 lots, le ministre a remis à des investisseurs des permis de construire pour lancement de leurs projets. Il a pu constater la fin des travaux d’aménagement en attendant que les investisseurs entament la réalisation de leurs unités. Cette zone est répartie en 4 parties : construction navale, conditionnement des produits de la pêche et de l’aquaculture, industrie de la pêche et de l'aquaculture, et la dernière partie dédiée au service et à l’approvisionnement.


N. OUHIB



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER