Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

La société compte des représentants dans la délégation du MEDEF

Engie s’intéresse au renouvelable algérien

Engie, l’énergéticien français, a délégué ses représentants à Alger pour participer à la mission économique du Medef destinée à renforcer le courant d’affaires entre les deux pays. Cette délégation a rencontré hier le P-DG de Sonatrach, rapporte la presse à Alger. Au menu, les perspectives de coopération dans le domaine des énergies renouvelables. Il faut savoir que la stratégie d’Engie est de se positionner sur le marché des énergies renouvelables dans le pays. L’Algérie fait partie des priorités d’Engie en Afrique dans le domaine du renouvelable. Sans doute, à l’instar de Total et d’ENI, Engie compte, entre autres, conclure un accord avec Sonatrach pour utiliser le photovoltaïque solaire comme source d’énergie pour alimenter en énergie les champs d’hydrocarbures et économiser ainsi du gaz et du gasoil.
À noter que Sonatrach et Engie comptent mettre en service, en principe au premier semestre 2018, le champ de gaz de Touat situé au Sud-Ouest et qui doit produire plus de 4 milliards de mètres cubes de gaz/an et qui sera exploité en commun.

K. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER