Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Première édition du salon "Revade 2016"

Entre enjeux économiques et recyclage des déchets industriels

© D. R.

Dans le souci de préserver l’environnement, la chambre algérienne de commerce (CACI) organise la première édition du Salon International de la Récupération et de la Valorisation des Déchets Industriels, « Revade 2016 ». Prévu du 05 au 08 octobre au palais des expositions (SAFEX), à Alger, l’événement est parrainé par le ministère du commerce, le ministère des ressources en eau et environnement, et celui de l’Industrie et des Mines.

Placé sous la thématique «Les enjeux économiques du recyclage des déchets industriels», le «Revade» réunira des spécialistes qui auront à aborder différents sujets liés à la protection de notre terre. Entre autres, « la collecte des déchets,  le transport et la transformation, les centres d’enfouissement technique, de l’incinération, ou ceux en charge du traitement des eaux industrielles usées ».

Par sa thématique, l’événement vise, comme indiqué par les organisateurs, à « encourager l’investissement dans les nouvelles activités et la création de nouvelles entreprises dans ce domaine ».

Parmi les activités du salon, un programme d’animation sera organisé, en partenariat avec l’Agence Nationale des Déchets (AND) et l'agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ). D’ailleurs dans son rapport du mois d’avril 2014, la GIZ a fait savoir que « la quantité annuelle des déchets industriels en Algérie est estimée à 2 547 000 tonnes ». Des déchets répartis en  quatre catégories :

  • Les déchets d’emballages et de plastique dont la quantité est estimée à environ 1.2 million de tonnes/an.
  • Les pneus usagés dont la quantité est estimée à plus de 1 million d’unités/ an
  • Les déchets des huiles et des huiles lubrifiantes, dont la quantité est estimée à 110 000 tonnes/an
  • Les déchets électroniques, électriques et électroménagers, dont la quantité est estimée à 18 000 tonnes/an.

Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane

Publié dans : environnement,COP21,COP22

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
GALGAL le 29/09/2016 à 7h07

Un pays qui jete son argent à la poubelle.

Commentaires
1 réactions