Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

aïn témouchent

Fermeture de 3 puits et 7 sources d’eau

Suite aux résultats des analyses bactériologiques et physicochimiques effectuées par le laboratoire d’analyses relevant de l’antenne de l’Algérienne des eaux sur la qualité de l’eau à travers certaines communes, la Direction de la réglementation et des affaires générales, (Drag) de la wilaya d’Aïn Témouchent vient de rendre public un arrêté portant sur la fermeture d’un grand nombre de puits et de sources d’eau, et ce, afin de prévenir contre un éventuel cas de choléra.
En effet, cette décision qui concerne en particulier une zone bien déterminée de la wilaya, celle située dans la partie sud-ouest où 3 puits et 7 sources d’eau considérés comme impropres à la consommation ont fait l’objet de fermeture, a été précédée par un arrêté émanant de la commune d’Aïn Témouchent portant sur la fermeture de la source Sidi Younes située sur le chemin communal reliant les communes d’Aïn Témouchent et Aïn Kihal. Quant à l’arrêté de la wilaya, celui-ci concerne la fermeture immédiate des puits situés dans des exploitations agricoles à Chabat El-Leham, Aïn Tolba et Aghlal ainsi que les sources d’eau à situées à Béni Ghanem (Béni Saf), Aïn Tolba, Aghal dans la daïra de Aïn Kihal, à Sidi Zeïdour et l’abattoir (Aïn Kihal) ainsi que deux sources de Sidi Younes à Aïn Témouchent. Les parties qui ne se conforment à la réglementation seront donc en infraction et s’exposeront automatiquement à des poursuites judiciaires. Des tournées sont effectuées conjointement par les commissions d’hygiène communale et de wilaya pour débusquer ceux qui sont en infraction. “Aussi, nous menons une chasse implacable aux agriculteurs véreux qui s’évertuent à irriguer leurs terres avec des eaux usées”, nous a indiqué Abdelghani Didi, P/APC, d’Aïn Témouchent, qui nous a précisé que tous les puits dont l’eau a été reconnue impropre à la consommation par les analyses bactériologiques et physicochimiques ont fait l’objet d’une opération de désinfection selon le système des galets. Ce dernier nous a appris que la municipalité a pris une série de mesures qui s’avèrent urgentes avec une course contre la montre en prévision de la prochaine rentrée scolaire, et ce, pour prémunir les élèves de tout risque de choléra. À ce titre, une fois désinfectés, tous les réservoirs d’eau des écoles ont été débranchés pour être reliés directement au réseau de distribution d’eau potable de l’Algérienne des eaux. Au niveau de l’oued Senane considéré comme un point noir, une opération de désinfection d’envergure a été entamée à travers les barrages flottants composés de sacs de sable mélangés au chlorure de chaux à l’effet d’éradiquer toute source de maladie.

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER