Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Démissions, retrait des candidatures, sit-in…

FLN : grogne dans les mouhafadhas de l’Est

Siège national du FLN. © Archives Liberté

De l’ensemble des partis politiques inscrits pour la prochaine compétition des élections, le FLN est celui dont les listes électorales connaissent le plus de contestations.

La colère des militants du FLN commence à faire tache d’huile dans la wilaya de Skikda. En effet, après Collo, c’est au tour de la commune  de Filfila d’enregistrer la démission de 16 des 19 candidats retenus pour les prochaines élections locales. Dans un communiqué rendu public, les démissionnaires évoquent le non-respect du classement et la marginalisation des cadres du parti et des militants. Selon les signataires du document en question, sur la liste pour l’Assemblée communale figurent des personnes étrangères au parti, dont le candidat “intronisé” tête de liste qui aurait, d’abord, déposé sa candidature au RND avant d’atterrir au FLN.
À souligner que des militants d’autres kasmas ont exprimé leur colère après la confection des listes et surtout celle des membres de la commission chargée de l’étude des candidatures à l’APW, des membres qui n’ont pas été associés à l’élaboration des listes tel que stipulé dans l’instruction 12 du parti. Même constat dans la wilaya de Tébessa, où rien ne va plus, aussi, chez le parti de Djamel Ould Abbes. Après la démission collective des candidats dans la commune de Bir El-Ater, c’est au tour de la localité de Cheria de connaître la même situation avec la démission de neuf candidats. Ces derniers ont démissionné et retiré leurs dossiers de candidatures aux prochaines échéances électorales. Ils dénoncent l’ingérence de certains membres de la commission électorale et l’absence totale de transparence dans la confection des listes. Les signataires de la lettre de démission dénoncent également l’anarchie qui règne au sein du vieux parti du pays. À Batna, ce n’est pas la sérénité également. Dans la capitale des Aurès, c’est le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua, qui est accusé par les militants mécontents du FLN d’avoir manipulé les listes pour les Assemblées communales et de wilaya. C’est dans la cour de la mouhafadha FLN de Batna que la colère, la contestation et aussi la dénonciation ont été au rendez-vous, suite au renvoi par le secrétariat national du parti (Alger) des listes de candidatures aux élections de l’APW et des APC. Tour à tour, Salah Eddine Guellil (chef de la kasma), Nacir Latrèche (le mouhafadh en poste) et Samir Bouras (membre de la mouhafadha), sont montés à la tribune devant un parterre de militants pour fustiger le secrétariat national du FLN. Il s’est passé en fait un “coup d’État” dans la mesure où deux personnalités du FLN de Batna –le mouhafedh ex-P/APW et ex-député à l’APN, Nacir Latrèche, et le président de l’APC Karim Maroc- tous deux têtes de liste respectivement pour l’APW et l’APC, ont été carrément effacées des listes de candidatures. Le chef de la kasma de Batna, Salah Eddine Guellil, a rappelé que les listes transmises aux instances centrales du FLN, avaient été élaborées avec l’approbation de la base militante et non d’une manière administrative et/ou unilatérale. Les têtes de liste auraient été éliminées pour permettre d’y inclure des personnes proches de Tahar Khaoua. Une assertion qui reste évidemment difficile à vérifier.


De nos correspondents A. B./R. G./A. B.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER