Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

ASSOCIATION OXY-JEUNES DE DARGUINA (béjaïa)

Formation de 20 nouveaux ambassadeurs de l’environnement

L’association Oxy-jeunes pour la promotion et la conservation du patrimoine naturel et historique de la commune de Darguina a réussi la prouesse d’organiser une formation nationale au profit de
20 ambassadeurs de l’environnement. Ils ont entre 18 et 28 ans et sont issus de 12 wilayas du pays. C’est désormais chose faite puisque les 20 personnes, choisies pour cette noble mission, ont baigné, quatre jours durant, dans une ambiance studieuse qui a allié suivi des communications et travail en ateliers. Ainsi, les nouveaux ambassadeurs de l’environnement ont assisté à des communications présentées par des experts dans le domaine. Le Dr Khaled Abdeslam et le Pr Madani Khoudir ont eu à traiter de questions liées à l'environnement et à l'engagement associatif. Cela a été suivi par un atelier interactif sur l'action écologique et la protection de l'environnement, animé par Karim Tedjani. Les nouveaux ambassadeurs ont eu droit ensuite à une sortie pédagogique avec des acteurs institutionnels, à savoir les cadres de la Conservation des forêts de la wilaya de Béjaïa, au niveau de la forêt d'Agouni-Ali. Ils ont découvert les potentialités naturelles de cette forêt et évoqué les problématiques auxquelles est confronté le patrimoine forestier, ainsi que les bonnes pratiques qu'il faut adopter pour protéger et sauvegarder certaines de ses espèces. La première journée s’est achevée par le visionnage, en soirée, d’un film documentaire, intitulé  Une année sur terre. Le film a été suivi de débats entre les participants et les encadreurs de la formation. Le deuxième jour, les nouveaux ambassadeurs ont assisté à un atelier, dirigé par Messaoud Leftissi, intitulé L'éducation citoyenne et le développement durable. Il a été suivi de travaux pratiques sur la thématique traitée. Dans l'après-midi, c'était au tour de Mme Zahia Bachir d’animer un atelier sur la gestion des déchets. En fait, elle a évoqué dans le menu détail l’expérience, menée dans son village d’Iguersafene, qui a remporté le prix du village le plus propre de la wilaya de Tizi ouzou en 2014. Elle a décliné la démarche, écocitoyenne, mise en œuvre par le comité du village. À l'issue des deux ateliers, une deuxième sortie pédagogique a été organisée dans les environs de la Cascade de Kefrida. Elle a été encadrée par le Dr Hamid Saou, enseignant chercheur au niveau du département hydraulique à l'université de Béjaïa et cadre du RCD. Durant la quatrième et dernière journée de formation, les travaux des ateliers ont été synthétisés par Karim Tedjani dans le but d’être capitalisés lors des prochains cycles de formation et distribués aux futurs ambassadeurs de l’environnement. La cérémonie a été suivie par l'élaboration d'une charte de l'ambassadeur de l'environnement. Un document sur lequel ont émargé les participants et les formateurs. L’événement est conçu, expliquent les organisateurs, à leur tête le président de l’association, Khaled Foudil, “comme espace de débat, de partage et de réflexion”. Il s’agit aussi d’un moment “convivial et festif” qui constitue une occasion, ajoutent-ils, “pour tous les jeunes écolos d’échanger, de trouver des soutiens, des collaborations et de partager” avec des aînés plus aguerris dans le domaine de l’environnement. Pour choisir, les 20 futurs ambassadeurs de l’environnement, l’association avait lancé, il y a quelques semaines de cela, un appel à candidature, ouvert aux jeunes âgés(es) entre 18 ans et 28 ans, issus(es) des associations à caractère écologique et environnemental, et des clubs scientifiques des universités à l’échelle nationale. La priorité a été réservée aux plus jeunes et aux membres des associations émergentes, a déclaré avec insistance M. Khaled. Le nombre de candidatures était, comme prévu, très élevé : 93 candidatures, issues de 19 wilayas.

M. OUYOUGOUTE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER