Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ses propos sur les manifestations supprimés du discours

Gaïd Salah censuré ?


Après avoir brandi la menace, à peine voilée, à l’égard des manifestants, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, semble s’être rétracté, puisque le passage évoquant les manifestations et diffusé par la télévision publique, dans son discours tenu hier à Tamanrasset, a été supprimé dans le texte publié sur le site du MDN et de l’APS. “Les résultats réalisés par l'ANP au niveau de nos frontières Sud, à l'instar de toutes nos frontières nationales, voire à travers l'ensemble de notre territoire national, sont le fruit d'une vision globale de la sécurité, qui a été adoptée par le Haut Commandement de l'ANP”, a déclaré Gaïd Salah dans une allocution devant les personnels des unités de la 6e RM.
Et dans une séquence diffusée par les télévisions et qui, visiblement, suivaient ces propos, Ahmed Gaïd Salah évoquait les manifestations en ces termes : “Partant de cette vision et de cette orientation, l’armée, conformément à ses missions constitutionnelles, considère que celui qui appelle à la violence par n’importe quel moyen et sous quelque prétexte que ce soit, à l’ombre de la conjoncture, est un homme qui ignore le désir du peuple de vivre dans la stabilité et la sécurité.” “Est-il raisonnable que des Algériens soient poussés vers l’inconnu à travers des appels anonymes douteux, en apparence prétendument en faveur de la démocratie, mais dont l’idée sous-jacente est de pousser les égarés à des issues incertaines et dangereuses ?”, s’interroge-t-il. “Ce sont des issues qui ne servent pas l’Algérie, ses intérêts et son développement”, estime-t-il encore. Mais tout ce passage a été amputé du texte publié sur le site du MDN. C’est à croire que des “interférences” se soient opérées entre-temps, symptomatiques du malaise en “haut lieu” et sans doute par crainte que la situation ne s’envenime.
En tout cas, ce “sabrage”, qui suggère une volte-face, peut prêter le flanc à toutes sortes d’interprétations.

Engagement pour réunir les conditions au bon déroulement du scrutin
Dans le discours repris par le MDN, le général de corps d’armée a affirmé que “l'Algérie a payé un lourd tribut afin de recouvrer sa sécurité et sa stabilité et la préservation de cet acquis très cher devrait être au moins à la hauteur de ce prix payé”, réitérant son engagement personnel à “réunir toutes les conditions favorables au bon déroulement de la prochaine élection présidentielle dans un climat de quiétude, de sérénité, de sécurité et de stabilité”. “Le bon sens et le raisonnement juste et objectif nécessitent forcément d'observer et de considérer le bilan sécuritaire réalisé, après les années sombres par lesquelles est passée l'Algérie. Ce bilan témoigne du prix onéreux payé pour le recouvrement de la sécurité de l'Algérie et de sa stabilité, et confirme le degré de cohésion entre le peuple et son Armée et leur lien solide effectif et moral, et affirme que leurs chemins se rejoignent, que leur destin est le même et que leurs visions convergent, voire s'unissent, vers un même avenir. Ils constituent une seule et même entité car ils appartiennent à la même nation. Tel est le secret de la ferme détermination et de la grande volonté qui ont permis de recouvrer la sécurité du pays, et de le délivrer des griffes du terrorisme sordide”, dit-il, non sans rendre un hommage au président de la République dont la candidature est contestée.


Karim Kebir


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER