Scroll To Top

A la une / Actualité

Une journée au QG de campagne du FFS

Grand jour, petite ambiance

Siège du Front des forces socialistes, jeudi dernier. © Archives Liberté

“Notre parti sortira grand vainqueur de cette élection”, soutient, confiant, Hadj Djilani.

Jeudi 23 novembre, jour du scrutin. Il est 9 heures. Direction le QG de campagne du plus vieux parti d’opposition, sis avenue Souidani-Boudjemaâ, pour vivre les minutes de la longue journée de vote. À première vue, l’ambiance électorale n’était pas au rendez-vous au siège du Front des forces socialistes, du moins dans la matinée.
Un calme olympien règne à l’état-major du parti du regretté Hocine Aït Ahmed. Trois voitures seulement sont garées dans le parking. Point de candidats. Points de cadres du parti. Pour quelles raisons ? Le bâtiment du siège, orné d'une grande affiche à la gloire de Hocine Aït Ahmed, fondateur du FFS, où est repris le slogan conçu pour les joutes du 23 novembre : “Solidarité locale”. Une dame, fort aimable et qui semble garder le temple, nous accueille. Après avoir décliné notre profession, nous demandons à voir le premier secrétaire du parti, Mohamed Hadj Djilani.
Elle nous expliquera que “le patron est à Miliana pour remplir son devoir électoral, il regagnera le siège du parti en début d’après-midi. Les autres cadres et militants sont, eux aussi, allés accomplir leur devoir électoral”.
En attendant, elle nous oriente vers le rez-de-chaussée de la bâtisse où est installée la permanence d’Alger. Abderezak Zemmouri, responsable de la permanence électorale de la wilaya d’Alger, s’attelle à faire, par  téléphone, le round-up des représentants du parti à travers les 45 communes où le FFS a présenté des listes de candidats pour les communales. “Je viens de recevoir un coup de fil de notre représentant à Ouled Fayet, faisant état de la fermeture du centre de vote Ennadjah depuis 8 heures. Il n’a été ouvert qu’à 9h45, parce que les urnes ont été saccagées”, nous confiera le responsable de la permanence. Le téléphone cellulaire retentit de nouveau pour signaler un autre cas de dépassement. “Au centre Tayeb-Harakat à Bir Mourad-Raïs, des personnes votent avec des procurations qui n’ont pas été délivrées et signées par le magistrat”. En fait, le siège était pratiquement désert, durant toute la matinée de jeudi. L’après-midi, l’ambiance change, avec l’arrivée du premier secrétaire du parti, Hadj Djilani. Une certaine animation commence à s’installer.
Le premier secrétaire nous invite à regagner la grande salle où est installée l’équipe de la cellule chargée du suivi des élections. Pour le successeur de Mohamed Nebou, “notre parti sortira grand vainqueur de cette élection. Nous avons présenté 18 listes APW et 347 autres de candidats aux communales à travers 29 wilayas”. À la question relative aux conditions du déroulement du vote, Hadj Djilani lancera : “Des dépassements sont signalés dans plusieurs régions du pays. Cela confirme, encore une fois, que la fraude existe, ce sont juste les techniques qui changent. Malgré cela, nous allons surprendre.” Après 17 heures commencent à affluer au siège, des candidats à l’APW d’Alger à l’image de la tête de liste, Mme Soraya Louze, et de son dauphin, Kridi Hakim.
Le staff de la  permanence est informé, vers 18 heures, qu’un grave incident s’est produit dans un centre de vote à Boudjelil dans la wilaya de Béjaïa. “Ils ont saccagé des urnes. J’ai alors demandé au fédéral de Béjaïa de se déplacer sur les lieux”.
Une demi-heure après le début du dépouillement, soit vers 20h30, les téléphones cellulaires commencent à sonner. “On vient de remporter l’APC d’Aïn Benian que nous avions perdue en 2007 et en 2012. Nous sommes majoritaires à Koléa, c’est une première pour le FFS”, lancera le premier secrétaire du parti. La veillée électorale sera longue. Elle venait tout juste de commencer.


Hanafi H.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER