Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

21e vendredi de manifestations contre le système

Grandiose mobilisation à Alger malgré la répression et les intimidations

Photo : Imène Amokrane

Alors qu’ils ne se comptaient que par centaines, dans la matinée, des milliers de manifestants ont afflué des quatre coins de la capitale et ses alentours, pour se diriger au centre d’Alger, dans l’après-midi de ce 21e vendredi de marche.

Le centre de la capitale est, en effet, en train d’enregistrer une mobilisation inédite pour l’«Etat civil» et contre l’«Etat militaire», et ce, malgré la répression et l’intimidation policières. Aussi, le quadrillage des entrées d’Alger par des dispositifs sécuritaires filtrants.

A signaler, d’ailleurs, que de l’huile et de la graisse mécanique ont été versés sur les trottoirs et les bordures de bouches de métro, Rue Didouche Mourad et Place de la Grande Poste, pour empêcher les manifestants d’y prendre place.

Mais peine perdue, puisque le nombre de manifestants n’a pas cessé d’augmenter.

Les algérois ont aussi attendu que la chaleur baisse un petit peu pour investir, à parti de 16h, massivement les artères de la capitale, où le mot d’ordre des manifestants, que ce soit dans les slogans ou sur les banderoles, est le même : «Etat civil et non militaire», comme une réponse au dernier discours du général de corps d’armée, Ahmed Gaid Salah.

Les manifestants ont également insisté sur « libération de tous les détenus d’opinion », notamment le moudjahid Lakhdar Bouregâa.

Ainsi, pour dire à quel point ils sont déterminés à chasser les «résidus du système Bouteflika», les manifestants ont entonné en boucle « Ya hna, ya n’touma, maranache habsin  (c’est soit nous, soit vous, on ne va pas s’arrêter)».

Sihem Benmalek

 

Publié dans : manifestations,21e vendredi

ARTICLES CONNEXES

  • [Vidéos] Une foule impressionnante à Alger pour marquer l’an I du Hirak
    Les manifestants tentent de progresser vers le Palais d’El Mouradia

    Au lendemain d’une forte mobilisation pour le 53e vendredi, des dizaines de milliers de manifestants ont battu à nouveau, ce samedi, le pavé d’Alger, pour marquer l’an « I » du hirak.

  • Malgré les barrages filtrants et les interpellations policières
    Un 53e vendredi grandiose à Alger

    A la veille de la date du 22 février, marquant l’an «I» du hirak, de très nombreux citoyens ont afflué de différentes régions du pays, pour participer au 53e vendredi de marche contre le système, bravant ainsi les barrages filtrants et les ...

  • Grandiose marche à l’occasion de la commémoration du 16 février 2019
    Kherrata, une convergence et des messages

    Les algériens ont célébré avec faste le premier anniversaire du mouvement populaire à Kherrata, à une soixantaine de Km au sud-ouest de Bejaia, où la grande contestation contre le cinquième mandat a commencé il y a une année, le 16 février 2019.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER