Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le ministre fait le point sur l’épidémie de choléra

Hasbellaoui : “La situation est maîtrisée”

Le ministre de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui, lors d’un point de presse, hier, au siège de son département. © APS

“À part les 10 malades qui restent hospitalisés à l'EPH de Boufarik, tous les autres ont été déclarés sortants après guérison”, a précisé le ministre.

La situation relative à l’épidémie de choléra est “maîtrisée”, a assuré, hier, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, soutenant que le dispositif de prévention sera “maintenu jusqu'à la compréhension des causes réelles de cette urgence sanitaire”. Le ministre, qui a animé un point de presse au siège du ministère, a souligné que “la situation, comme les experts l'ont présentée, est maîtrisée et le dispositif de prévention sera maintenu jusqu'à la compréhension des causes réelles de cette urgence sanitaire qu'a connue notre pays et jusqu'à ne plus avoir aucun cas suspect”, a expliqué le ministre lors d'une conférence de presse. Il a ajouté que, selon les experts, “la période d'incubation de cette bactérie peut être relativement longue”. Toutefois, il n'a pas précisé combien sont les “cas suspects” – patients présentant les symptômes de la maladie : diarrhées aiguës et vomissements – qui restaient encore hospitalisés. Dimanche, selon un dernier bilan officiel, seuls 10 “malades” du choléra étaient encore hospitalisés sur les 74 cas confirmés depuis le début de l'épidémie. Un communiqué du ministère de la Santé a indiqué, la veille, que le nombre des cas suspects de choléra hospitalisés a diminué “sensiblement” durant les derniers jours avec une moyenne de 6 cas par jour. Le suivi épidémiologique quotidien des cas de choléra montre que l'épidémie reste “circonscrite” dans la wilaya de Blida, a précisé le ministère, soulignant que “mis à part les 10 malades qui restent hospitalisés à l'EPH de Boufarik, tous les autres ont été déclarés sortants après guérison”. Le dispositif de veille sanitaire mis en place par le ministère depuis le début de l'épidémie “demeure en vigueur jusqu'à l'extinction de celle-ci” et les équipes de santé restent “déployées et mobilisées sur le terrain jusqu'à l'identification de la source de contamination”, a assuré la même source. Depuis le 29 août, les autorités n'ont plus annoncé de nouveau cas avéré. Les 8 derniers cas atteints du choléra, admis à l’hôpital des maladies infectieuses de Boufarik (Blida), quitteront cet établissement dans les trois prochains jours, après leur rétablissement définitif, ajoutant que “deux cas parmi eux ont quitté l’hôpital dans la matinée de la même journée”, a affirmé, lundi, le directeur de la santé de wilaya, Mohamed Djemaï, dans une déclaration reprise par l’APS.                     

A. R.
amar.rafa@liberte-algerie.com


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER