Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

2es journées internationales de pneumologie de l’EHU d’Oran

Hommage à Pierre Chaulet

La mémoire de Pierre Chaulet a particulièrement imprégné, jeudi à Oran, les travaux scientifiques des 2es journées internationales de pneumologie de l’Établissement hospitalier et universitaire (EHU) du 1er-Novembre 1954.

Au-delà de la thématique retenue par les 200 participants venus des principaux Chuo du pays et des spécialistes français et tunisiens, les initiateurs ont mis un point d’honneur en rendant un émouvant hommage à la mémoire du scientifique, de l’homme et du grand moudjahid, Pierre Chaulet.
Un intervenant rappellera à l’assistance la participation du regretté professeur aux 1res journées de pneumologie à l’EHU d’Oran en 2011.
“C’est tout naturellement que nous avions témoigné au défunt notre reconnaissance pour son engagement aux côtés de ses frères algériens à la Révolution de 1954, mais aussi pour ses qualités scientifiques en matière de recherches dans le domaine de la pneumologie.”
Son compagnon et néanmoins disciple Zidouni, professeur, chef de service de pneumologie à l’hôpital Beni-Messous à Alger, fera lecture du message adressé par le président Abdelaziz Bouteflika à Pierre Chaulet.
“Le président tenait en grande estime Pierre Chaulet pour ses remarquables recherches scientifiques. Il lui a témoigné sa gratitude à l’occasion de la sortie de l’ouvrage du regretté professeur il y a à peine deux mois.”
Dans la foulée de ces témoignages, les travaux scientifiques de ces journées de pneumologie ont été entamés par la déclaration du président du conseil scientifique de l’EHU.
“Nous devons perpétuer la mémoire de Pierre Chaulet pour nous lancer sur un véritable programme de recherches scientifiques dédié à la greffe hépatique pour aller ensuite vers la greffe pulmonaire”, a affirmé en substance le professeur et député Mohamed Boubekeur.
Il n’omettra pas de lancer un appel pressant aux pouvoirs publics pour la défense de la loi sur le code des marchés. “Nous demandons instamment aux hauts responsables pour qu’il y ait au moins un assouplissement de la loi pour aller vers l’acquisition des médicaments et des équipements médicaux pour lutter efficacement contre les maladies pneumologiques qui constituent aujourd’hui un vrai problème de santé publique.”
Le professeur Mansouri, directeur général de l’EHU d’Oran, a insisté sur la nécessité de sensibiliser les praticiens sur la lutte contre les maladies pneumologiques.
Les 2es journées internationales de pneumologie, qui devaient se poursuivre dans la matinée de vendredi, ont été ponctuées par 33 communications, 18 posters, deux ateliers et une conférence.
L’accent a été également mis par les intervenants pour lancer des formations continues, échanger des expériences, inciter les praticiens à faire un programme de recherches et actualiser l’état des connaissances en la matière.


K. R-I