Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Une stèle en leur mémoire a été inaugurée hier

Hommage aux détenus des événements de 1981 à Chemini

La stèle inaugurée hier. © Kamal ouhnia/Liberté

Le coup d’envoi de la deuxième édition de l’agora du livre, qu’abrite le chef-lieu de la daïra de Chemini, a été donné dans l’après-midi du vendredi 16 août, en présence d’une brochette d’invités de marque, dont l’ancienne figure de proue du Mouvement culturel berbère (MCB), Djamel Zenati, et de deux députés du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Atmane Mazouz et Moh-Arezki Hamdous. 

La cérémonie d’ouverture de cet événement culturel a été marquée par l’inauguration d’une stèle au symbole amazigh, érigée en hommage aux détenus du mois de mai 1981. “À travers ce geste, nous voulons rendre un hommage particulier aux détenus du deuxième printemps amazigh de 1981. Une façon de réhabiliter et de vulgariser le combat identitaire mené par nos aînés. C’est dire aussi que la révolution pacifique en marche n’est que le couronnement d’un long cheminement du combat démocratique en Algérie”, nous dira le maire de Chemini, Madjid Ouddak. Selon notre interlocuteur, le message politique, que transmet aujourd’hui l’initiative prise par sa commune, est fort significatif. “D’autant que celle-ci intervient dans un contexte politique particulier, marqué notamment par la campagne d’acharnement menée par le pouvoir et ses relais contre de militants politiques, dont les porteurs de l’emblème amazigh”, a-t-il soutenu. Notons que cette deuxième édition de l’agora du livre de Chemini, qui s’étalera jusqu’au 20 août 2019, sera dédiée à la mémoire du défunt professeur de linguistique amazighe et écrivain, Mohand-Akli Haddadou, natif de la tribu des Ath Waghlis, décédé le 19 novembre 2018. Ce dernier était l’un des pionniers de l’enseignement de la linguistique amazighe au département de langue et culture berbères à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, dès sa création en 1990. Organisée par l’association culturelle Agraw du village Takhlicht, en collaboration avec le Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA) et l’APC de Chemini, cette manifestation culturelle se décline sous la forme d’expositions de livres, de produits du terroir et de l’artisanat, tels que les objets sculptés, les tableaux de peinture, l’habit traditionnel (burnous, robe kabyle, broderie), poterie, bijouterie… En outre, des tables rondes, des conférences-débats suivies de séances de vente-dédicace avec des auteurs d’expression amazighe sont également au menu de cette semaine culturelle.
 

Kamel Ouhnia



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER