Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Sétif

Impressionnante marche des enseignants

Des centaines d’enseignants des trois paliers ainsi que des travailleurs du secteur de la wilaya de Sétif ont, dès 9h30 hier matin, tenu un rassemblement devant le siège de la Direction de l’éducation pour organiser par la suite une impressionnante marche pacifique vers le siège de la wilaya.
Bien encadrés et très bien organisés par les responsables des bureaux des six syndicats participant au niveau de la wilaya, les manifestants, dont des travailleurs de différents grades ainsi que des administratifs et agents de la Direction de l’éducation de wilaya, ont scandé des slogans hostiles à la prolongation du 4e mandat de Bouteflika telle qu’annoncée dans la lettre qui lui a été attribuée, et surtout la désignation d’anciens du système à la tête de l’Exécutif.
Les cadres et travailleurs du secteur ayant répondu au mot d’ordre de l’intersyndicale ont brandi des banderoles et des pancartes sur lesquelles étaient écrits : “Non au prolongement, oui au départ de Bouteflika et de sa bande”, “Nous voulons un changement radical et non des promotions pour les membres du clan !”, “Les enfants de Ben Badis contre les enfants de Paris”, “Nouvelles nominations : nouveaux virus détectés… le peuple nouveau anti-virus”, “Non au prolongement, non à la gouvernance par les lettres et les messages”, “Benghabrit dégage !”, “Protégez la dignité de la patrie !”, “Oui pour le jugement de tous les corrompus”, “Pour un pays de droit”, “Pas de voix au-dessus de la voix du peuple”… L’imposante  marche s’est déroulée sous l’œil vigilant des services de sécurité.
Elle s’est arrêtée devant le siège de la wilaya où un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé. Les élèves des collèges et des lycées étaient déjà là.
Dès 9 heures, ils se sont massés tout au long de l’avenue de l’ALN pour accueillir leurs enseignants avec des applaudissements et des youyous. Ce n’est que vers 11h qu’ils ont commencé à quitter les lieux.


FAOUZI SENOUSSAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER