Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Alors que deux personnes sont mortes dans deux accidents

Intempéries : routes bloquées, habitations inondées

© D.R.

Plusieurs wilayas du pays ont été fortement touchées ces dernières
48 heures par d’importantes averses de pluie accompagnées de vents assez  violents, à l’instar d’Aïn Defla, de Médéa et de Tissemsilt. Les fortes chutes de pluie, qui se sont abattues depuis jeudi dans la wilaya d’Aïn Defla, ont, en  effet, provoqué deux graves accidents de la circulation notamment dans la commune de Djellida et à Zeddine.
Selon des sources de la Protection civile de la wilaya, le premier accident s’est produit jeudi dans l’après-midi sur le chemin de wilaya n°42 entre la localité de Waguenay et le chef-lieu de la commune de Djellida. Cet accident a causé la mort d’une femme âgée de 33 ans et des blessures à deux autres passagers dont le conducteur (32 et 57 ans) suite au dérapage de leur véhicule.
Quant au second accident, il a eu lieu à l’ouest de la ville de Bourached vers 20h dans la même journée, précisément au lieu-dit Sidi Bouyahia, lorsqu’un tracteur s’est renversé après un brusque dérapage, causant ainsi la mort de son conducteur âgé de 35 ans. Toutes les victimes de ces deux accidents ont été évacuées respectivement vers les hôpitaux Hamou-Makour d’Aïn Defla et d’El-Attaf. “C’est en raison de la chaussée glissante suite aux fortes chutes de pluie que ces accidents ont eu lieu”, indiquent enfin nos mêmes sources.
Par ailleurs, et à Médéa, la circulation routière était quasiment bloquée hier matin sur la RN1 à hauteur de l'axe reliant la wilaya de Médéa à la wilaya de Blida au niveau des PK 74, 75 et 76 entre Oued Atteli et El-Hamdania, a indiqué la Protection civile.
Les amoncellements de roches et les coulées de boue provoqués par les fortes chutes de pluie qui se sont abattues sans discontinuer depuis la veille, jeudi, ont rendu la circulation sur ce tronçon routier des plus difficiles, selon la même source.
Les intempéries accompagnées de fortes rafales de vent qui ont soufflé durant la nuit ont également causé de nombreuses inondations d’habitations et l’arrachage des arbres, situation qui a requis la mobilisation des équipes de la Protection civile. Près de 30 interventions ont été menées au cours de ces dernières heures par les agents de la Protection civile à travers des opérations de pompage des eaux de pluie de l'intérieur des constructions et des habitations et des opérations d'assistance aux familles en situation de détresse, a-t-on fait savoir.
En dépit de la persistance des intempéries durant toute la journée, les services de la Direction des travaux publics, de la Protection civile et des différents corps de sécurité sont restés mobilisés pour dégager la chaussée de la RN1 de tous les dépôts de gravats et de boue. Plusieurs familles cernées par la crue de l’oued Harbil, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de la wilaya ont été secourues, hier, par les éléments de la Protection civile qui a dépêché sur place une équipe de plongeurs-sauveteurs, en cas de nécessité.
Des familles qui étaient prises au piège, après la montée rapide des eaux de l’oued Harbil, en crue, après les fortes chutes de pluie, ont été évacuées par la Protection civile qui a mobilisé d’importants moyens pour les secourir et éviter d’éventuelles pertes en vie humaines. L’équipe de plongeurs-sauveteurs déployée sur place sera maintenue sur le terrain, jusqu’à la décrue de ce cours d’eau, dont le débordement a provoqué également des perturbations au trafic routier sur un tronçon de la RN18, reliant le chef-lieu de wilaya à la localité de Harbil, a indiqué la même source. Enfin à Tissemsilt, la RN39 a été fermée à la circulation à la suite des fortes pluies, accompagnées de vents assez violents, qui se sont abattues hier dans la wilaya.
Celles-ci ont provoqué un glissement de terrain conduisant à la fermeture de la RN39 reliant la commune de Sidi Slimane à la limite de la wilaya d’Aïn Defla, a-t-on appris des services de la Protection civile. La même source a indiqué que les éléments de la Protection civile, appuyés par des agents de la Direction des travaux publics et de la commune, ont procédé à l’enlèvement
de la boue et des pierres pour dégager cette route.


A. C./M. E. B./agences

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER