Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Une délégation du MEDEF au complexe MFG de Cevital

Issad Rebrab met en exergue les atouts de l’Algérie

Le patron de Cevital, Issad Rebrab, s’entretenant avec Pierre Gattaz, président du Medef. © Louiza/Liberté

Par sa proximité géographique avec l'Europe, l’Algérie, affirme le patron de Cevital, dispose d’un avantage comparatif indéniable par rapport aux pays asiatiques.

Une importante délégation de chefs d’entreprise français, conduite par le président du Mouvement des entreprises de France (Medef), Pierre Gattaz, accompagné de l’ambassadeur de France en Algérie et du président du groupe Cevital, Issad Rebrab, s’est rendue, jeudi, au complexe industriel de l’entreprise Mediterranean Float Glass (MFG), filiale de ce groupe. La délégation a visité la deuxième ligne de production de verre plat inaugurée en 2016. L’impressionnant complexe, édifié par Cevital à l’Arba, dans la wilaya de Blida, n’a pas laissé indifférents les chefs d’entreprise français. L’entreprise MFG, premier producteur de verre plat en Afrique, s’est imposée dans le monde de l’industrie en positionnant l’Algérie premier pays exportateur de verre plat du continent. Le président du groupe Cevital, Issad Rebrab, a estimé que l’Algérie peut servir de trait d’union pour le développement de l’Afrique, évoquant les avantages de la colocalisation. Un concept, a-t-il souligné, qu’il faut encourager. “Dans le cadre de la colocalisation, le groupe Cevital préserve des emplois en France et en crée davantage en Algérie”, a expliqué M. Rebrab, revenant longuement sur le processus d’acquisition de Brandt en France. Les synergies entre les usines de Brandt en France et celles implantées en Algérie, ainsi que les centres de recherche et de développement dans les deux pays ont permis à Cevital de rayonner sur le monde entier. Par sa proximité géographique avec l'Europe, l’Algérie, affirme le patron de Cevital, dispose d’un avantage comparatif indéniable par rapport aux pays asiatiques, plus éloignés. Un container de 40 pieds de produits électroménagers qui part de Chine vers la France coûte 2 000 dollars. Depuis l’Algérie, il coûte moins de 500 dollars, soit 4 fois moins. Brandt exporte aujourd’hui même au Moyen-Orient, un marché où l’entreprise était absente. “Nous sommes présents au Moyen-Orient et en Afrique”, a souligné M. Rebrab. Brandt exporte des produits électroménagers aussi en Chine, à Hongkong, à Singapour et en Malaisie. Le patron de Cevital explique que le mégaprojet de Brandt à Sétif permet de créer des synergies avec les deux unités françaises en vue de conquérir les marchés internationaux. Brandt Sétif, complètement intégré, est construit sur 110 hectares. Il générera, en phase finale, 7 500 emplois directs et des dizaines de milliers d’emplois indirects.
Cevital n’arrête pas d’innover. En effet, le patron du groupe a fait état d’un projet de production de membranes et d’unités de production d’eau ultrapure. “Nos centres de recherche ont mis au point des brevets pour produire des membranes et des unités de dessalement d’eau de mer et de production d’eau ultrapure pour les industries pharmaceutique, agroalimentaire, des semi-conducteurs et pour le traitement des eaux de gaz et de pétrole de schiste”, a précisé M. Rebrab. Une nouvelle technologie que Cevital compte industrialiser. Les membranes, indique le patron de Cevital, seront produites en Algérie. Les unités pour produire de l’eau utrapure seront produites en France, chez Brandt, en Allemagne, en Algérie, ainsi que dans d’autres pays du monde. Le patron de Cevital a affirmé que le lancement de la production des membranes et des unités en question est prévu pour cette année.

L’Algérie, un Eldorado pour les investisseurs         
Interrogé, en marge de la visite, sur son message aux opérateurs français, le patron de Cevital a indiqué que “l’Algérie est un Eldorado pour les investisseurs”. C’est un pays où le retour sur investissement est le plus rapide. Selon M. Rebrab, l’Algérie recèle beaucoup de potentialités. Mais au-delà de son potentiel, c’est un pays qui peut servir de trait d’union pour le développement de l’Afrique. “La plus forte démographie au niveau mondial se situe en Afrique”, a-t-il relevé. “40% de la croissance démographique mondiale est en Afrique”, a-t-il ajouté, appelant les pays européens à investir dans les infrastructures, dans l’électrification et dans l’éducation en Afrique. Pour le patron de Cevital, l'Europe doit inscrire sa relation avec le continent africain dans une logique gagnant-gagnant. Le groupe Cevital exporte en Côte d'Ivoire. “Nos containers mettent un mois et demi pour arriver à Abidjan”, a déploré M. Rebrab. La mise en place de deux lignes de chemin de fer, l'une partant de Cap Djinet et l'autre de Béchar jusqu'à Abidjan, en passant par Bamako, au Mali, et le Sénégal, permettra de réduire la durée à seulement 36 heures. L’enjeu est majeur. Il s’agit de connecter tous les pays africains aux chemins de fer pour atteindre un double objectif : désenclaver les pays du centre, d’un côté, et démultiplier les échanges interafricains et avec l’Europe, de l’autre.


Meziane Rabhi


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
abess le 10/02/2018 à 13h51

Un classement américain vient de placer M Rabrab à la sixième place des personnalités les plus riches en Afrique. Tant mieux pour lui et je lui souhaite encore beaucoup plus, car contrairement à d'autres, sa fortune sert l'Algérie. Dans ce qui est dit dans l'article, je suis heureux de l'entendre énoncer toutes les futures innovations technologiques et productions industrielles qui vont contribuer à l'extension de son groupe dans le monde et au développement économique de l'Algérie.Bon vent!

Commentaires
1 réactions