Scroll To Top
FLASH
  • 1 133 nouveaux cas de coronavirus et 19 décès enregistrés en Algérie durant les dernières 24h

A la une / Actualité

Macron appuie son homologue algérien

“Je ferai tout pour aider le président Tebboune”

© D. R.

C’est un soutien politique de poids  que vient  d’apporter  le  président français, Emmanuel Macron, à son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, qu’il qualifie de président “courageux”.

Dans  une  interview  accordée  au  magazine  Jeune  Afrique  dans  sa  dernière livraison, le chef  d’État  français  décrit, en effet, le  locataire  d’El-Mouradia comme étant un  président  “courageux”, et  l’assure de son appui  “en  cette période de transition”. “Je vous le dis franchement : je ferai tout ce qui est en mon possible  pour  aider  le  président  Tebboune  dans cette  période  de transition.

Il est courageux”, a-t-il soutenu, tout en se voulant conscient du fait qu’“on ne change pas un pays, des institutions et des structures de pouvoir en  quelques mois”.   

Le Président français estime qu’il “faut  tout faire pour que cette transition réussisse”, même s’“il y a un facteur temps important” auquel  il fait référence pour la réussite de cette entreprise.

Cet  appui  fort  et  franc  qu’apporte  Emannuel  Macron  à  son  ami Abdelmadjid Tebboune intervient dans  un contexte  politique  algérien bien particulier. Il intervient au moment où le président Tebboune est hospitalisé en Allemagne depuis le 28 octobre et surtout après la “déroute” du référendum du 1er novembre sur la révision de la Constitution qui a connu une abstention record. Où seulement 23% des Algériens se sont rendus aux urnes. 

Mais  pour  nuancer  son  propos  et  éviter  un   alignement  total  avec  la démarche présidentielle, le chef d’État français évoque le mouvement populaire né de la révolution du 22 Février 2019.

Certes, “il y a eu un mouvement  révolutionnaire, qui  est toujours là, sous une forme différente”, mais “il y a aussi une volonté de stabilité, en particulier dans la partie la plus rurale de l'Algérie”, analyse Emannuel Macron.

Une  façon, on  ne  peut  plus  claire, de signifier  que  la  contestation populaire existe surtout dans les grandes villes et que l’Algérie profonde ne partage pas forcément les mêmes revendications.

Cela  même  s’il  ne  semble  pas  partager certains  dépassements, dans le chapitre des  droits  de  l’homme  et de la liberté d’expression, qu’il se garde d’ailleurs d’évoquer, en abordant la question du mouvement populaire. 

Il se contente ainsi d’en faire allusion sans plus détailler : “Il y  a  aussi  des choses  qui  ne  sont pas  dans  nos  standards et que nous aimerions voir évoluer.”

Cependant, Emmanuel  Macron, qui  assure  qu’il  n’est  “jamais  dans l’invective ni dans la posture du donneur de leçon”, affirme avoir “à chaque fois un dialogue de vérité avec le Président”, que “l'Algérie est un grand pays” et que “l'Afrique ne peut pas réussir sans que l'Algérie réussisse”.

Par ailleurs, et en abordant la question mémorielle, Emmanuel Macron a considéré que “la France a fait énormément de gestes” et qu’il est plus favorable à l’idée de “mener un travail historique et réconcilier les mémoires” plutôt que de “s'excuser”. 

“Au fond, nous nous sommes enfermés dans une espèce de balancier entre deux postures : l'excuse et la repentance, d'une part, le déni et la fierté, de l'autre. Moi, j'ai envie d'être dans la vérité et la réconciliation, et le président Tebboune a exprimé sa volonté de faire de même”, a-t-il conclu.

Il  faut rappeler  qu’entre  Tebboune  et  Macron, le courant passe plutôt bien. Depuis son accession à la magistrature  suprême, le  Président  algérien ne manque aucune occasion  pour louer  “la  sincérité  et  l’honnêteté”  de  son homologue français, pour hisser les relations entre Alger et Paris à un niveau supérieur.  
 

Mehdi M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER