Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Elle affirme que ses détracteurs jouissent d’une protection quelque part

«Je tiens le pouvoir pour responsable s’il m’arrive malheur»

Photo : DR

La secrétaire générale du parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a dénoncé, ce samedi, une «cabale » menée contre sa personne et son parti, à travers une campagne de lynchage «organisée» et «synchronisée» d’une part sur les réseaux sociaux, et de l’autre part sur les plateaux de la chaine privé El-Hayat  TV, qu’elle a cité nommément, à l’occasion de la tenue de la réunion hebdomadaire du bureau politique du PT.  

Louisa Hanoune trouve d’abord à ces « attaques abominables » quelque chose de similaire à l’«effroyable» campagne de dénigrement dont elle a fait l’objet en 2015 et 2016, lorsqu’elle s’était jointe à l’initiative des 19 qui voulaient s’assurer si Abdelaziz Bouteflika gouvernait réellement, mais aussi à «l’entreprise calomnieuse» menée contre elle par «le pouvoir 2019» pendant son emprisonnement.

Et comme la SG du PT ne trouve rien de «politique» à ces attaques, plutôt une  avalanche «d’insultes» et d’«infamies», elle considère que ses détracteurs «jouissent d’une impunité » et donc d’une «protection quelque part ».

C’est à ce propos que, Louisa Hanoune, qui prend à témoin l’opinion publique, tiens «le pouvoir pour responsable» si malheur advient de sa personne.

Rédaction Web

 

 

 

 

 

 

ARTICLES CONNEXES

  • Vague d’arrestations pendant le confinement en Algérie
    Louisa Hanoune évoque un retour aux «années staliniennes»

    La secrétaire générale du parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a considéré, ce vendredi, que la campagne d’arrestations et d’emprisonnement, menée contre des activistes et militants politiques dans un contexte de confinement et de crise sanitaire

  • Alors que les 15 ans de prison ont été maintenus pour Toufik, Tartag et Saïd Bouteflika
    Louisa Hanoune libérée

    La secrétaire générale du parti des travailleurs, Louisa Hanoune a été condamné, ce lundi, à «douze mois de prison dont trois avec sursis», par la Cour militaire de Blida. Elle quittera donc ce soir la prison après avoir purgé sa peine.

  • Il lance un appel aux Algériennes et Algériens
    Le comité national pour la libération de Louisa Hanoune exige son acquittement

    Le comité national pour la libération de la secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT) a lancé un appel pour exiger, entres autres, « la libération et l’acquittement de Louisa Hanoune et de tous les détenus politiques et d’opinion ».


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER