Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Protestation de citoyens à Ouargla

Jets de pierres contre bombes lacrymogènes

Manifestation grandiose des citoyens, hier, à Ouargla. © D.R.

Des dizaines de personnes ont observé un rassemblement de protestation hier au niveau de la placette Sahet Chaâb de Ouargla. Un important dispositif de sécurité a été déployé pour dissuader les protestataires qui ont fait preuve de détermination à s’exprimer sur les conditions de vie et d’emploi précaire dans la région. Des échauffourées ont éclaté. La police a recouru au jet de bombes lacrymogènes. Cependant le rassemblement a tout de même eu lieu, quoique dans une atmosphère tendue. À l’occasion de cette halte de protestation, un appel a été lancé à l’adresse des autorités centrales pour redynamiser l’économie locale au niveau de la région d’Ouargla et du Sud en général et pour débloquer aussi plusieurs projets de développement local gelés. Les slogans scandés par les manifestants et les déclarations faites par des activistes durant ce rassemblement ont porté sur l’intensification des projets relatifs à un véritable développement local, à savoir le dégel du projet du centre hospitalo-universitaire d’Ouargla, la réalisation d'un hôpital pour le traitement des brûlés, le renforcement des structures de santé locales en moyens humains et matériels, l’aménagement de la ville pour en faire une ville moderne et la transparence dans la gestion des offres d’emplois émises par les sociétés pétrolières. Autres revendications, le lancement à nouveau du projet de la nouvelle ville de Hassi Messaoud, la prise en charge des clubs sportifs de la région en matière de sponsoring, des quotas supplémentaires en logements sociaux, de terrains à bâtir, la prise en charge des réseaux de distribution d’eau potable et d’assainissement et, enfin, l’achèvement de la première tranche du projet du tramway. Les manifestants se sont dispersés dans le calme.     

Ammar Dafeur

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER