Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

La médaille lui a été remise par l’ancien ministre français de la Culture

Kamal Hamadi décoré de la Croix de la Légion d’honneur

 Kamal Hamadi, l'artiste aux 2 000 œuvres, a été décoré jeudi à Paris de la Croix de la Légion d'honneur. La médaille lui a été remise par l'ancien ministre de la Culture Jacques Toubon, qui dirige aujourd'hui la Cité nationale de l'histoire de l'immigration. Le choix de ce lieu est évidemment symbolique.
À l'instar de nombreux artistes, Kamal Hamadi a connu l'exil et admiré le chanteur qui l'a le mieux incarné : Slimane Azem. Dans son intervention, M. Toubon a rappelé le parcours de Larbi Zeggane que rien ne destinait à une carrière artistique dans un milieu totalement réfractaire à cette forme d'expression. Si l'artiste a pris le nom de Kamal Hamadi, en amalgamant les nom et prénom de deux célébrités, c'était pour échapper à cette pression. Pour vivre alors, il fallait avoir un métier.
Un vrai comme ne pouvait pas l'être une carrière artistique. Le jeune Larbi a été tailleur parce qu'il n'était pas possible de poursuivre les études qu'il désirait ardemment. Il se souvient d'ailleurs de son premier jour à l'école. Il devait parcourir les 4 km séparant son village de celui d'Aït-Saâda. À la manière de Mouloud Feraoun racontant son premier jour de classe, Kamal Hamadi en garde un souvenir ému. Il avait appris la lettre A. Il avait passé la nuit à la réécrire. Comme une prémonition. A comme art et amour.