Scroll To Top
FLASH
  • 1 133 nouveaux cas de coronavirus et 19 décès enregistrés en Algérie durant les dernières 24h

A la une / Actualité

Jugé en appel dans une affaire de foncier immobilier

Kamel Chikhi écope de quatre ans de prison

© D. R.

La chambre d’appel près la Cour  d’Alger a condamné Kamel Chikhi dit “le boucher” à 4 ans de prison et un million de dinars d’amende dans une affaire de corruption, où il est accusé d’avoir bénéficié d’indus avantages liés au foncier immobilier. La Cour d’Alger a également condamné dans la même affaire, Bouraba Kamal, ancien P/APC de Ben Aknoun, à  la  même  peine. 

Djalal Eddine Lemehal, le fils de l’ancien wali de Relizane et Benzahra Abdelkader, l’ancien chauffeur personnel de l’ancien directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel, ont été condamnés à des peines de 3 ans de prison ferme.

Alors que l’ancien édile et le fils de l’ex-wali étaient poursuivis pour avoir aidé le principal accusé, Kamel Chikhi, dans ses démarches pour obtenir un permis de construire d’un immeuble de 15 étages, Benzahra Abdelkader l’était aussi pour avoir facilité les passages de Chikhi aux postes frontières, lors de ses déplacements à l’étranger.

La même instance judiciaire a acquitté Meslem Hadef, l’ancien procureur de Boudouaou, Hocine Sadek, l’ancien procureur général adjoint du même tribunal, et confirmé l’acquittement de Khaled Tebboune, le fils de l’actuel président de la République.

Lors du procès qui s’est déroulé la semaine dernière, tard dans la nuit, le parquet avait requis de lourdes peines contre les mis en cause qui répondaient d’accusations de corruption, d’abus de pouvoir et “d'octroi et perception d'avantages” liés au foncier immobilier.

Pour  rappel, le tribunal  de  Sidi M’hamed  avait  condamné,  en  première instance, “le boucher”, à huit ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de dinars et d’une interdiction de conclure, pendant 5 ans, des marchés publics.

L’ancien P/APC de Ben Aknoun, Kamal Bouraba avait été condamné à 6 ans de  prison  ferme  assortie  d’une amende  d’un  million de dinars, alors qu’Abdelkader Benzahra et le fils de l’ancien wali de Relizane, Djalal Eddine Lemehal, avaient été condamnés à quatre ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA.

Le  tribunal  de  première  instance, avait, en  revanche, acquitté  Khaled Tebboune, ainsi que l’ancien procureur de la République près le tribunal de Boudouaou, Hadef Meslem, et le procureur général adjoint du même tribunal, Hocine Sadek, de toutes les charges retenues contre eux.
 

A. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER