Scroll To Top

A la une / Actualité

Des membres du FCE résilient leurs contrats avec SA SOCIÉTÉ

Khelifati dénonce des représailles

Hassen Khelifati, P-DG d’Alliance Assurances. © Archives Liberté

Le P-DG d’Alliance Assurances a tenu à réaffirmer son attachement aux positions du peuple algérien et son adhésion à son mouvement de contestation contre le pouvoir et ses soutiens.

“Certains membres du Forum des chefs d’entreprise (FCE) ont décidé de geler leurs contrats engagés avec Alliance Assurances”, nous a confirmé, hier, le P-DG de cette compagnie privée, Hassen Khelifati, dénonçant ainsi de nouvelles représailles à son encontre à la suite de son soutien au mouvement de contestation contre le régime politique et ses alliés. “Il s’agit de certains chefs d’entreprise qui font partie des premiers cercles proches de l’actuel président du FCE, Ali Haddad, et qui ont contacté tout récemment certaines de nos agences pour résilier leurs contrats d’assurances”, nous a expliqué Hassen Khelifati.
Ces membres du FCE, nous a-t-il précisé, “ont clairement et ouvertement justifié leur décision par leur mécontentement à mon égard après mon départ du Forum et le soutien que j’apporte au mouvement de contestation populaire que connaît actuellement le pays”. Selon lui, deux des membres du FCE, proches de Haddad, ont ainsi déjà procédé à la résiliation de leurs contrats avec Alliance Assurances, tandis que d’autres menacent de faire de même, “alors qu’il s’agit d’entreprises clientes de la compagnie depuis plus de deux ans, voire trois ans, pour certaines d’entre elles”. Le P-DG d’Alliance Assurances a posté, hier, sur sa page Facebook, un message de dénonciation à travers lequel, il revient sur les multiples pressions et représailles qui sont exercées contre lui et sa compagnie depuis quelques jours, tant par certaines instances officielles que parmi le cercle proche du très contesté président du FCE, Ali Haddad, dont on sait les alliances avec le régime politique en place. Ainsi, rappelle Hassen Khelifati dans son message, “après l'abus de pouvoir du wali de Blida en annulant illégalement un contrat d'assurance obtenu haut la main par voie de soumission publique, nous sommes informés par notre réseau de la tentative de certains responsables locaux zélés de faire de même”. S’agit-il de sanctions contre la compagnie ou “contre la personne de son P-DG ?”, s’interroge le patron d’Alliance Assurances, en insistant sur les cas enregistrés d’annulation par “certains membres très en vue du premier cercle du président du FCE” de contrats “gagnés et conclus avec notre compagnie en représailles à nos dernières positions que ce soit par rapport au peuple ou au Forum”. Aux autorités locales en cause, Hassen Khelifati rétorque dans le même message qu’il n’hésitera pas à les “dénoncer publiquement et à défendre ses droits devant toutes les juridictions compétentes nationales”. Et aux cercles proches de l’actuel président du Forum des chefs d’entreprise, le P-DG d’Alliance Assurances a tenu tout simplement à réaffirmer son attachement aux positions du peuple algérien et à son adhésion au mouvement de contestation contre le pouvoir et ses soutiens.
À rappeler que Hassen Khelifati fait partie des hommes d’affaires qui ont décidé récemment de claquer la porte du FCE pour se démarquer des positions de cette organisation patronale et des alliances qu’elle entretient avec le régime politique encore en place.    


Akli Rezouali

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER