Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Elle concerne 4 000 familles de plusieurs quartiers

La 22e opération de relogement lancée aujourd’hui à Alger

C’est aujourd’hui que la wilaya d’Alger va lancer la 22e opération de relogement qui concernera plus de 4 000 familles.
Ainsi, 2 000 familles seront logées dans la formule du logement social participatif (LSP) et 2 000 autres en logement social locatif. Tel est le programme de recasement convenu et arrêté par l’autorité de wilaya à l’échelle de six circonscriptions administratives, dont Dar El-Beïda, Bir-Mourad-Raïs, Draria, Chéraga, El-Harrach et Bouzaréah, a-t-on appris du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, lors d’une conférence qu’il a animée, hier, à Alger. “Cette opération ambitionne d’éradiquer vingt bidonvilles, d’où l’impératif d’extraire des sans-logis qui vivent dans deux sites dits caves et terrasses sis à El-Arkam, Rostomia, Ziania dans la commune de Dély-Ibrahim et à la cité du 5-Juillet à Bab Ezzouar”, a ajouté le conférencier.
Outre cela, il est prévu de démolir également un site à chalets à Beni Messous afin de permettre aux services de la wilaya d’Alger de récupérer plus de 21 hectares de foncier. “L’éradication de ces sites classés dans la catégorie habitat précaire va concourir à faire le vide, sinon à libérer la totalité des berges de l’oued El-Hamiz dont le lit s’étend sur quatre communes dont Rouiba, Dar El-Beïda, Bordj El-Bahri et Bordj El-Kiffan, soit une longueur d’une dizaine de kilomètres”, a tenu à préciser le premier responsable de la wilaya d’Alger.
Pour ce faire, l’exécution de la 22e opération se scindera en deux phases, où il est prévu de loger dans un premier temps 2 000 familles avant le mois sacré du Ramadhan et répartie comme suit : “1 003 familles qui occupent les bidonvilles érigés sur les berges de l’oued El-Hamiz et en face de la mosquée et le centre de santé de Bordj El-Kiffan. 199 familles des bidonvilles de Stoul El-Mekki pour faciliter l’emprise du projet d’ouvrage d’art, soit la radiale de l’Oued Ouchaïeh dans la commune de Gué-de-Constantine, 128 familles qui squattent les caves de la cité du 5-Juillet à Bab Ezzouar, 107 familles qui logent dans le bidonville d’Aïn Dzaïr et qui freinent la réalisation du stade de 40 places à Douéra. S’agissant de la seconde phase, celle-ci s’effectuera durant tout le mois de juin, et ce, jusqu’à ce qu’il ne reste aucune baraque à Alger”, a conclu le wali d’Alger. On y reviendra avec de plus amples détails dans notre prochaine édition.

Nourreddine Louhal


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER