Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Fruit d’une joint-venture entre Lafarge Algérie et le groupe industriel Souakri

La cimenterie de Biskra opérationnelle en août


La nouvelle usine de ciment Cilas de Biskra, une joint-venture (49/51) entre le cimentier français Lafarge et le groupe industriel algérien Souakri, démarrera la production de ciment en août prochain. Elle atteindra le régime nominal de production dès le début septembre. C’est ce qu’ont déclaré les responsables de l’usine, jeudi dernier, lors du démarrage de l’avant-dernière étape clé du projet, à savoir les opérations de broyage. Il ne reste donc que l’entrée en production du four prévue en juillet pour entamer la production dès le mois d’août.
Le démarrage des opérations de broyage s’est fait en présence du wali de Biskra et de la presse nationale. Selon la présentation très exhaustive, faite par les responsables de l’usine, cette unité de production d’une capacité de 2,7 millions de tonnes par année sera la cimenterie la plus moderne du groupe Lafarge Holcim. Elle utilisera les technologies les plus avancées qui lui permettent, grâce à l’utilisation d’une tour de pré-calcination, une diminution de 20% de la consommation de gaz et de 35% de consommation électrique grâce à l’utilisation de broyeurs verticaux. Elle aura aussi l’empreinte écologique la plus réduite possible grâce à l’utilisation des filtres à manches pour la réduction des émissions de poussière, et d’une solution avancée pour le recyclage des eaux usées.Par ailleurs, Cilas compte s’appuyer sur les compétences et la main-d’œuvre locales.
À ce titre, une convention de partenariat a été signée entre la direction de la formation professionnelle, la direction de l’emploi et Cilas pour la formation dans des CFPA de la wilaya de Biskra de jeunes de la région et des localités proches du site dans différentes spécialités relatives à cette industrie. Actuellement, l'Algérie dispose de 14 cimenteries publiques et privées d'une capacité de production globale de près de 19,5 millions t/an alors que la demande est de 24,5 millions t/an, soit un déficit de 5 millions t/an. Pour faire face à la crise du ciment, plusieurs projets de cimenteries ont été lancés, ce qui permettrait à l'horizon 2017 une production additionnelle substantielle de ciment sur le marché algérien. La cimenterie Cilas, construite dans les délais, soit 18 mois pour un investissement de 35 milliards de dinars, permettra de réduire de 50% les importations annuelles de ciment et emploiera à terme
640 personnes. Avec la production d’une large gamme de ciments (5 ciments) adaptée aux besoins du marché, la cimenterie de Biskra vise un rayonnement régional Est-Sud. Connectée au rail, Cilas ambitionne d’étendre son rayon vers Constantine, Illizi et, à long term,e vers Tamanrasset.
Pour Lafarge Algérie, cette unité de production de ciment s’ajoutera à deux usines à M’sila et Mascara (Oggaz) et une autre à Meftah (wilaya de Blida) cogérée avec le groupe public Gica (Groupe industriel de ciment d’Algérie). Lafarge a acquis 35% de l'usine de Meftah (1 million de tonnes/an) pour un montant de 43,5 millions d'euros. Le contrat, conclu dans le cadre du processus de privatisation de la cimenterie, prévoit également la gestion du site par le groupe français, avec à l'appui, un programme de formation pour le personnel.


S. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER