Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Cartes d’électeurs saisies chez le MSP à Oued Tlélat

La commission Derbal mène l’enquête

Siège de l’APC d’Oued Tlélat. © D.R.

On croit savoir que l’employée de l’APC qui a remis les cartes à un militant de Hamas a été sanctionnée et mutée dans un autre service en attendant les suites de l’enquête.


L’affaire des cartes d’électeurs saisies au niveau de la permanence électorale du Mouvement de la société pour la paix (MSP), dans la commune d’Oued Tlélat, à Oran, n’est pas restée sans susciter la réaction de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (Hiise). En effet, jeudi, trois membres de l’instance au niveau de la wilaya d’Oran, dont deux magistrats, se sont rendus à la mairie d’Oued Tlélat pour entendre les déclarations du P/APC par intérim et du secrétaire général de la commune sur l’affaire des cartes d’électeurs saisies dans la permanence locale du MSP.
Si tous les faits rapportés par Liberté, dans son édition de jeudi dernier, ont été confirmés, les membres de la Hiise ont décidé d’investiguer plus en profondeur. Ils veulent savoir si les électeurs concernés dans cette affaire ont présenté leur radiation du fichier électoral de la commune de résidence d’origine, Oran, avant de bénéficier d’une carte d’électeur portée sur le fichier communal d’Oued Tlélat. “S’ils ne sont pas radiés du premier fichier, alors il y a tout lieu de supposer qu’il y a tentative de fraude. Les enquêteurs de la Hiise travaillent à déterminer s’il ne s’agit pas d’une tentative de faire voter à Oued Tlélat et à Oran”, confie notre source. En outre, on croit savoir que l’employée de l’APC qui a remis les cartes à un militant de Hamas, a été sanctionnée et mutée dans un autre service en attendant les suites de l’enquête. Titulaire du poste, la fonctionnaire a été installée dans ce service lors des dernières législatives où le parti de Menasra a obtenu un résultat record de plus de 1 400 voix derrière la liste FLN avec 2 200 voix. “Des doutes persistent sur la distribution des cartes lors des législatives”, soutient notre source. Du coup, l’enquête risque de prendre du temps puisque le P/APC par intérim a été instruit de vérifier avec qui de droit le fichier électoral d’Oran où les relogés figuraient. Toutefois le mystère reste entier concernant la décision de l’employée. “A-t-elle agi sur injonction d’un élu membre de l’exécutif communal ?”, s’interrogent les citoyens abasourdis, car le secrétaire général de la commune a affirmé à la Hiise qu’il n’a pas été consulté sur la remise des cartes à un étranger au service. Rappelons que le P/APC par intérim de la commune d’Oued Tlélat avait saisi, lundi dernier, un millier de cartes d’électeurs dans la permanence locale du MSP. Il avait témoigné à Liberté qu’il avait agi avec diligence pour déjouer la tentative de fraude. “Effectivement, j'ai reçu un coup de téléphone m'informant que des cartes d'électeurs sont distribuées au niveau de la permanence du parti Hamas au niveau du pôle urbain d’Oued Tlélat, alors j'ai décidé d'agir. Accompagné des agents des services de sécurité, qui sont restés à l'extérieur de la permanence car il fallait vérifier l'information reçue, le membre du comité de quartier et militant de Hamas a refusé de me remettre les cartes. Du coup, je l'ai informé que s'il persiste dans son refus, les services de sécurité s'en chargeront”, nous dira l’édile par intérim. “Mon interlocuteur passe  d'abord un coup de téléphone à une personne dont j'ignore l'identité puis décide de me remettre les cartes. Après vérification au niveau du bureau communal des élections, nous estimons qu'environ une centaine de cartes ont été distribuées mais le chiffre exact n'est pas encore arrêté. J'ai alors saisi ma tutelle”, précisera-t-il encore. De son côté, le MSP a déclaré qu’il s’agit d’une cabale dirigée contre ses militants.


NOUREDDINE BENABBOU


 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER