Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Boumerdès

La contestation continue


La marche de ce vingtième vendredi, qui a coïncidé avec la Fête de l’indépendance, a été marquée à Boumerdès par une participation massive des citoyens. Des manifestants qui ont encore une fois démontré leur détermination à changer le régime. “Système dégage, Bedoui dégage, Bensalah dégage, Gaïd Salah dégage”, a scandé la foule lors d’une halte marquée à la cité Ysref. Ils ont longuement repris un slogan cher aux Algériens : “Dawla madania machi âaskariya” (un État civil et non militaire). “Les élections auront lieu quand le peuple le décidera”, “Libérez les détenus d’opinion et politiques”, pouvait-on lire sur certaines pancartes brandies par les citoyens. À noter que malgré la forte présence policière, des manifestants ont brandi l’emblème amazigh, défiant ainsi la dictature du régime qui a mis plusieurs manifestants en  prison pour l’avoir déployé. Cette manifestation a permis aux citoyens de démontrer aux tenants du pouvoir qu’ils ne sont pas dupes et que toutes ses tentatives de diviser le mouvement et de l’essouffler sont vaines. À Bordj Ménaïel, les citoyens ont eux aussi manifesté massivement ce vendredi, où ils ont repris les habituels slogans appelant au départ des figures du système et à leur traduction devant la justice.
 

N. OUHIB

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER