Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Mohcine Belabbas à l’ouverture de la conférence sur le monde du travail

«La croissance économique se prépare par la transparence»

© Louiza Ammi /Liberté

Dans son discours d’ouverture des travaux de la conférence nationale sur le droit du travail en Algérie, qui se tient aujourd’hui, à Alger, à l’initiative du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), le président du parti, Mohcine Belabbas, a estimé que «pour parler de croissance économique, il faut déjà avoir une économie, c’est-à-dire respecter quelques fondements de la théorie économique». Et par quelques fondements de la théorie économique, le conférencier entend dire que «la croissance économique se prépare par la transparence dans la situation des finances publiques en rendant publique l’état réel des entreprises publiques». Elle se prépare aussi par «l’arbitrage transparent dans l’allocation des ressources, par la promotion de conditions qui encouragent les créateurs d’emplois et de richesses au lieu du recours aux dopages en tout genre qu’on abandonne sans aucun bilan». Aussi que «la croissance économique se gagne en mobilisant toutes les ressources disponibles pour combattre le chômage par des instruments économiques pérennes au lieu et place de mesures administratives couteuses et improductives. La croissance économique se gagne aussi par une formation de qualité et cela passe par la revalorisation du montant de l’allocation scolaire, des bourses d’étudiants, des salaires des enseignants et aussi du salaire national minimum garanti (SNMG) pour le porter à un niveau décent». S’agissant du bilan économique du règne du Président Abdelaziz Bouteflika, le président du PCD considère qu’«aujourd’hui, le pays paie près de 20 ans de tergiversations politiques du pouvoir à engager des réformes sur des dossiers essentiels qui bloquent le développement».

Mehdi Mehenni

Voir la galerie photo en cliquant ici


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER