Scroll To Top
FLASH
  • La demande de remise en liberté provisoire de Louisa Hanoune rejetée par le tribunal militaire de Blida.

A la une / Actualité

BOUIRA

“La défense s’engage, système dégage”

Hier, les avocats de la wilaya de Bouira ont organisé une marche durant laquelle ils ont scandé des slogans hostiles au système en place et demandé son départ. En effet, ils étaient plusieurs dizaines de robes noires à se rassembler à l’intérieur de la cour de justice locale, lieu de départ de leur marche qui les a conduits au siège de la wilaya. 

Ainsi, les représentants de la défense à l’échelle de la wilaya, ont condamné avec fermeté la vague de répressions qui s’est abattue sur les manifestants lors de la marche de vendredi dernier à Alger. “Nous qui sommes du peuple et avec le peuple, ne pouvons tolérer que des citoyens qui revendiquent pacifiquement leurs droits, fassent l’objet de répression”, a souligné la bâtonnière de Bouira, Mme Sidhoum. D’autres avocats ont, également, fait part de leur indignation quant au “non-respect” de la volonté du peuple. “Ce système doit partir car il est rejeté par l’ensemble du peuple (…) La démission de Belaïz est une première étape pour le départ de tous”, ont-ils mis en exergue. 
Les avocats de Bouira ont également profité de leur action afin de se dédouaner de certaines accusations dont ils font l’objet sur les réseaux sociaux. “Nous faisons partie d’une corporation et comme partout ailleurs, il y a du bon et du moins bon et chacun assumera ses responsabilités”, se sont-ils défendus. Il est vrai que certains membres du barreau de Bouira ont fait l’objet d’une lettre anonyme où ils ont été accusés d’avoir participé à la déliquescence de la justice. 
Tout le long de leur itinéraire, les avocats n’ont eu de cesse de scander des slogans hostiles au régime, entre autres “Ya Amirouche ya El-Haoues, El-Djazaïr mahich labess”, “La défense s’engage, système dégage”.  D’autres slogans à l’instar de “La défense s’engage avec le peuple”, “L’Algérie est une République démocratique et populaire et non un royaume”, “Power to the people” et “Amestan akked wegdud”, étaient inscrits sur des banderoles brandies par les manifestants. 


R. BOURAHLA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER