Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Rentrée scolaire

La DGSN renforce son dispositif sécuritaire

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) renforcera, dès la matinée d’aujourd’hui, son dispositif à l’occasion de la rentrée scolaire et sociale. C’est ce qu’a indiqué, hier, lors d’un point de presse, le sous-directeur au département de la sécurité publique (DSP), le commissaire divisionnaire, Madjid Saâdi, affirmant que “toutes les unités de la Sûreté nationale seront redéployées à travers les 48 wilayas pour assurer une sécurité maximale devant les établissements scolaires et sur la voie publique. Vous remarquerez, dès demain (aujourd’hui, ndlr), un maillage sécuritaire maximal, que ce soit sur les voies de communication ou devant les écoles”. Décliné sur 7 volets, ce plan touchera les places publiques, les marchés et les grandes surfaces, la lutte contre la délinquance devant les écoles, la couverture sécuritaire de plus de 22 600 rencontres sportives, la sécurisation de 3 900 institutions et de 254 ambassades, comme il touchera le volet lié à la lutte contre les accidents de la circulation devant les écoles. Selon M. Saâdi, le centre opérationnel de la DGSN sera mis à contribution à travers les caméras de surveillance, les cellules de veille pour la lutte contre la cybercriminalité et la Police judiciaire pour juguler le phénomène du trafic de drogue et de psychotropes devant les écoles. Le conférencier rappellera, en ce sens, que la convention signée entre la DGSN et le ministère de l’Éducation nationale, la mobilisation des 48 unités d’intervention et la reprise des opérations combinées avec la Gendarmerie nationale étaient des aspects salvateurs pour focaliser l’action de la police sur les foyers de délinquance. De son côté, le commissaire divisionnaire, Chaâbane Soualhi, chef de service chargé de la recherche et l’analyse criminelle, a indiqué que “la criminalité évolue en fonction des périodes. Mais la Police judiciaire anticipe avec des modes opératoires diversifiés pour la juguler”. Révélant que la DGSN a traité plus de 1 200 affaires durant les premiers 8 mois de l’année en cours, M. Soualhi a indiqué que  les unités de la police ont identifié plus de 825 000 individus, durant la même période. Ces opérations ont permis de traduire devant les tribunaux 53 188 mis en cause, dont 8 856 recherchés par la justice. Durant cette période, les policiers ont également identifié près de 700 000 véhicules. Ces opérations ont abouti à la récupération de 1 490 véhicules volés. “Nous sommes toujours aux aguets et nous évoluons sur le terrain en fonction de l’itinérance du crime”, a expliqué cet analyste de la DGSN. Concernant les atteintes à l’ordre public, M. Saâdi a indiqué que “l’intervention de la police pour maintenir et/ou rétablir l’ordre est assujettie aux réquisitions des autorités civiles. Durant cet été, il y a eu des manifestations diverses de citoyens. Mais, nous avons géré la situation conformément aux notions des droits de l’Homme et des lois régissant le maintien de l’ordre public”. Aussi, révèle le conférencier, durant la saison estivale, les 510 opérations combinées menées par la DGSN avec la Gendarmerie nationale ont abouti à l’arrestation de 4 766 individus, notamment au niveau des plages. Signalons, enfin, que le nouveau chargé de la communication à la DGSN, le commissaire principal Hakim Belouar, a décliné aux médias une nouvelle feuille de route, affirmant que “les portes de la DGSN sont ouvertes à tous les médias sans exclusive”.


FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER