Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Soutien au mouvement populaire et 31e anniversaire du 5 octobre

La diaspora se mobilise dans 7 villes de l’Hexagone

© D. R.

Nos compatriotes qui marcheront aujourd’hui en Algérie pour commémorer le 31e anniversaire des émeutes du 5 octobre 1988 et pour demander la libération des détenus du hirak ne seront pas seuls. Des manifestations similaires auront lieu le jour même et demain dans 18 villes dans le monde — 7 françaises (Marseille, Paris, Lyon, Nice, Strasbourg, Toulouse, Montpellier) ainsi qu’à Bruxelles, Vienne, San Francisco, Ottawa, Genève, Los Angeles, Milan, Montréal, Milwaukee, New York et Houston. Leur organisation s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale pour la protection des droits de l’Homme en Algérie.

Dans l’Hexagone, 13 organisations et collectifs (Action citoyenne pour l’Algérie, Association des étudiants nord-africains de France, Association Appel-Égalité, Collectif “Algériens pour la 2e République”, Collectif pour une Algérie nouvelle, comité Révolution du sourire, Comité des citoyens algériens de France pour une constituante souveraine, Dzayer 2.0, Inter-collectifs pour la transition démocratique, Jil Jadid Europe, Mouvement Ibtykar, Propositions citoyennes Algérie et le Collectif Libérons l’Algérie) se sont joints à cette initiative. 

Un site internet, Free Algerie.org, a été, par ailleurs, créé afin de donner plus de visibilité aux manifestations qui seront transmises en direct sur YouTube. Dans la capitale francaise, une marche, la troisième depuis le début du mouvement populaire, aura lieu demain, à partir de 15h, de la place de la République à la place Stalingrad. 

Dans un appel, les organisateurs exhortent les Algériens de la région parisienne à participer en masse à la manifestation, conçue comme “un moyen de prendre à témoin l’opinion internationale des violations répétées des droits universels en Algérie et des graves dérapages répressifs contre des citoyens qui luttent pacifiquement pour leur liberté et l’instauration de l’État de droit”.

La marche parisienne et les rassemblements programmés dans les autres villes françaises et dans le monde visent aussi à montrer l’engagement des Algériens de la diaspora aux côtés de leurs compatriotes en Algérie. À Paris, une minute de silence sera observée à la mémoire des victimes des émeutes du 5 Octobre 1988. La parole sera ensuite donnée à des parents de détenus qui prendront aussi part à la marche. 

Hier, un nouveau rassemblement a été organisé devant les locaux de l’ambassade d’Algérie à Paris pour demander la libération de tous les militants incarcérés. Il a été initié par la section parisienne du réseau pour la lutte contre la répression et la défense des libertés individuelles et collectives.  Des pétitions ont, par ailleurs, été mises en ligne. L’une d’elles émane du Collectif Libérons l’Algérie. Elle a recueilli plus de 3 000 signatures.
 

S. L.-K.

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER