Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Abdelkader Bouazghi à partir de Souk-Ahras

“La figue de barbarie apporte une plus-value à l’économie”

Présidant à l’inauguration du deuxième Salon national de la figue de barbarie, des huiles essentielles et des plantes médicinales, qui s’est tenu à Souk-Ahras, avant-hier, le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a déclaré que “la bonne volonté est capable de briser les barrières et c’est cette volonté que j’ai ressentie chez les agriculteurs de Souk-Ahras”. L’exposition des produits du terroir, au programme de ce salon a été grandement appréciée par le ministre, qui s’est longuement attardé à chacun des stands pour prendre langue avec les producteurs et s’enquérir de leurs doléances. Le salon qui a posé ses chapiteaux à l'hôtel Oum El-Kheir a, en effet, regroupé des dizaines d’agriculteurs venus de différentes régions du pays pour faire connaître leurs produits et faire valoir la richesse et la qualité. Les producteurs de figue de barbarie, de figues, de miel et d’autres produits du terroir ont, de leur côté, fait part au ministre des difficultés qu’ils rencontrent pour développer les différentes filières de production. Le ministre s’est ensuite rendu dans la localité de Sidi-Fredj, où il a inauguré une unité de transformation de figues de barbarie. À cette occasion, le ministre de l'Agriculture a déclaré, lors d’un point de presse tenu en marge de cette inauguration, que l’importance accordée à la filière n’est pas une idée nouvelle en soi, sachant que la superficie agricole réservée à la culture de l’opuntia dans plusieurs pays est de 3 millions d’hectares alors que la surface utilisée en Algérie, à ce type de culture, ne dépasse pas les 100 000 hectares. Il s’est longuement attardé sur les multiples vertus de cette plante et a vivement encouragé les jeunes promoteurs à investir dans cette filière, qui peut apporter une plus-value conséquente à l’économie nationale. Concernant la production céréalière il a tenu à féliciter les fellahs pour les résultats réalisés cette année qui ont fait de Souk-Ahras l’une des régions les plus performantes en matière de production et de stockage. Pour rappel, cette année Souk-Ahras a produit 2 millions de quintaux de céréales et a pu collecter environ 1 million de quintaux alors que l’année précédente la production n’a pas dépassé les 400 000 quintaux. Les résultats sont positifs et même exceptionnels, affirmera le ministre. “Souk-Ahras est connue dans le domaine de l’agriculture, elle a réalisé des résultats positifs dans la production et la collecte de lait, elle a réalisé des résultats positifs dans la production et la collecte des céréales et elle vient de réaliser des résultats positifs dans la production des lentilles puisqu'elle est passée de 4 000 quintaux, en 2017, à 38 000 quintaux, cette année. Si nous continuons sur cette dynamique la wilaya de Souk-Ahras connaîtra un changement radical dans la production et la variété agricoles”, a assuré Bouazghi.

Farrouki Hocine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER