Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Mokhtar HasbelLaoui à Mila

“La formation pour combler le déficit en spécialistes”


Lors de sa tournée, hier, à Mila, le ministre de la Santé et de la Population, Mokhtar Hasbellaoui, a, notamment, mis l’accent sur la nécessité de la formation des médecins généralistes pour combler le manque actuel en praticiens spécialistes. Il précise que cette option fait partie du projet de mise à niveau du secteur, d’une part, et, d’autre part, de l’amélioration des prestations de services assurées par les établissements du secteur. “La formation sera sanctionnée par un certificat d’études spécialisées qui permettra aux médecins généralistes d’assurer certains actes médicaux spécialisés.” Idem pour le manque d’anesthésistes. Le ministre reconnaît que ce problème est national et que le meilleur moyen de l’aplanir reste “la formation”. L’autre credo de Hasbellaoui lors de cette visite a été l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des médecins spécialistes, notamment en matière de logements. Il a souligné que les spécialistes, qui n’ont pas un logement de fonction, seront installés incessamment. Le ministre lancera, par ailleurs, un appel aux staffs administratifs des hôpitaux les invitant “à se mettre entièrement au service des médecins” ; une injonction qui s’apparente à un appel à préserver les structures de santé de toute forme de turbulences. Lors du point de presse donné à l’hôpital Maghlaoua de Mila, le ministre a évoqué l’actualité qui caractérise le secteur. En s’exprimant sur l’épidémie de la rougeole qui a fait 6 décès, M. Hasbellaoui soulignera que “le mal est désormais vaincu grâce aux efforts de vaccination déployés”, en précisant que plus de 265 000 enfants ont été vaccinés. La question de la grève des médecins résidents, qui défraie la chronique nationale depuis des mois, a été, quant à elle, éludée. M. Hasbellaoui expliquera que cette question “relève du secteur de l’enseignement supérieur”.

Kamel B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER