Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Séminaire CNAS-médecins à tizi ouzou

La gestion des prescriptions médicales en débat

L’hémicycle Rabah-Aïssat de l’APW de Tizi Ouzou a abrité, hier, la 1re rencontre régionale “Cnas-médecins prescripteurs” dont la cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le directeur de la santé de wilaya, le Pr Abbès Ziri, qui a évoqué le rôle de la Cnas comme un organe de contrôle, alors que le recteur de l’université Mouloud-Mammeri, Ahmed Tessa, a parlé des missions de l’université dans la formation des médecins et du rôle d’une communication fiable suivie par le directeur général adjoint de la Cnas, Mahieddine Ouaguenouni, qui a longuement évoqué les missions de la Cnas et son plan d’action national. Selon ce dernier, “cette rencontre, organisée en collaboration avec l’Académie algérienne d’allergologie, les Sociétés algériennes de médecine générale et de médecine interne et le Conseil national de l’Ordre des médecins, s’inscrit dans le cadre du renforcement du partenariat stratégique avec les professionnels de la santé et elle a pour but de réguler les dépenses de la Cnas tout en prenant en charge l’assuré social de façon optimale et aux meilleurs coûts pour assurer la pérennité du système algérien de Sécurité sociale au profit des générations futures”. Et ce représentant de la Cnas d’affirmer encore que “cette rencontre placée sous le thème ‘Agissons en parfaite synergie pour un partenariat durable’ vise également à instaurer une nouvelle approche de collaboration et d’entraide avec les prescripteurs et de créer une nouvelle passerelle de communication entre les deux parties, afin d’assurer une meilleure prise en charge des assurés sociaux en matière de soins”. Par ailleurs, il est à souligner que cette rencontre régionale “Cnas-médecins prescripteurs” était l’occasion d’évoquer, entre autres, la complémentarité Cnas-médecins indispensable au  service de l’assuré social, le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge des malades chroniques, la responsabilité médicale et  le diabète de type 2. Il était aussi question du rôle du contrôle médical qui consiste à donner des avis sur les prescriptions et actes médicaux relatifs à l’état de santé ou à la capacité de travail des bénéficiaires de la Ssécurité sociale et la prise en charge des maladies chroniques par la Cnas dont 26 sont remboursées au taux de 100%. Enfin, selon des chiffres fournis hier par les responsables de la Cnas, cette dernière comptait, en 2017, 638 structures de contrôle médical pour 1 077 praticiens-conseils, qui assurent le contrôle médical d’environ 16 millions d’assurés sociaux.

K. Tighilt


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER