A la une / Actualité

Grève générale et marche des travailleurs de plusieurs secteurs

La mobilisation citoyenne continue à Tizi Ouzou

Les membres de plusieurs corporations ont marché, hier, à Tizi Ouzou. © K. Tighilt./Liberté

La wilaya de Tizi Ouzou  était encore hier au rendez-vous avec la mobilisation citoyenne qui continue de s'opposer au prolongement du 4e mandat et pour le départ du système, et ce, à l’appel de syndicats et d’organisations de travailleurs. En effet, outre la grève générale qui a paralysé toutes les institutions publiques  de la wilaya, dont celles du secteur des finances à savoir les postes, les banques et les  recettes des impôts mais aussi les mairies et les établissements scolaires, la ville des Genêts a vibré au rythme de plusieurs marches de protestation à l’initiative des travailleurs de la Direction des équipements publics (DEP), des employés de la Conservation des forêts et leurs homologues de la Direction de l’environnement. Vers 10h, ce sont les travailleurs de la DEP qui ont été les premiers à battre le pavé en organisant une marche pacifique qui est partie du siège de la wilaya pour faire le tour de la ville avant de retourner à son point de départ, tout en scandant “Système dégage” alors que la marche des employés des forêts et de la Direction de l’environnement a démarré du stade du 1er-Novembre, en passant par la rue Lamali-Ahmed, l’avenue Abane-Ramdane pour aboutir au rond-point principal du centre-ville avant de regagner les sièges de leurs directions respectives. Durant leur parcours, les travailleurs ont  appelé au changement, ont dénoncé le prolongement du 4e mandat et ont exigé le départ du système qui a ruiné le pays. On pouvait lire sur les pancartes portées par les manifestants : “Les travailleurs des forêts avec le peuple”, “Finir avec l’Algérie de la corruption, des passe-droits, de l’insécurité et de l’incertitude”, “Pour une Algérie prospère, paisible, de justice, ne semant pas le doute sur l’avenir de ses enfants”, “Le changement passe par l’éradication du système en place depuis 1962”. Pour l’un des manifestants que nous avons pu accoster, “l’heure est à la mobilisation de tous les Algériens, c’est pourquoi les travailleurs des forêts et de l’environnement sont sortis dans la rue pour dire non au prolongement du 4e mandat et demander le départ du système”.  Par ailleurs, il est à rappeler que la grève générale qui a touché les institutions publiques a été largement suivie à Tizi Ouzou. Hier matin, devant la poste principale du centre-ville, des pancartes annonçant “la grève” ont été placardées à l’entrée de l’édifice dont les portes sont restées fermées depuis la veille. Même scène devant toutes les banques et les services publics du chef-lieu de wilaya mais aussi des communes et des daïras, où le débrayage a été largement suivi.                          

  K. Tighilt