Scroll To Top

A la une / Actualité

Sétif

La pluie n'a pas empêché de dire “non au système

Des milliers de Sétifiens ont battu le pavé hier. Pour le huitième vendredi consécutif, les Sétifiens sont sortis dans la rue pour réclamer le départ du chef de l'État, Abdelkader Bensalah, du Premier ministre, Noureddine Bedoui, et de ses ministres ainsi que de tous les symboles du système. Ils étaient plus nombreux que lors des semaines passées à se rassembler devant le siège de la wilaya tout au long de l’avenue de l’ALN, celle du 8-Mai 1945 et du 1er-Novembre 1954 et les rues adjacentes, et ce, en dépit de la pluie. Plusieurs slogans hostiles à la nomination du successeur de Bouteflika ont été scandés : “Le peuple est la source de tout pouvoir”, “Nous refusons que Bensalah et le gouvernement Bedoui organisent les élections”, “L'article 102, c'est le retour du système”, “Bensalah, c'est la régénération du système, voire sa continuité”.
Sur d'autres pancartes étaient écrits : “Aucune voix n’est plus forte que la voix du peuple”, “On exige le départ des quatre ‘B’, à savoir Bensalah, Bouchareb, Belaïz et Bedoui”, “Un seul gaïd : le peuple”, “Non à la remise du pouvoir au même pouvoir”. Il est à noter qu'un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé au centre-ville.
 

FAOUZI SENOUSSAOUI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER