Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 306 nouveaux cas de Covid-19 durant les dernières 24 heures, portant le nombre des cas confirmés à 57332
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Alors que le mouvement populaire observe une trêve

La police convoque des activistes du hirak à Tizi Ouzou

© Archives.

Alors que la population de la wilaya de Tizi Ouzou a décidé, depuis  déjà deux semaines, d’observer  une  trêve  suite  à  la  propagation du coronavirus, les services de la Sûreté de wilaya ont choisi d’emboîter le pas aux services de la justice en continuant à convoquer des jeunes activistes du mouvement populaire. 

En   effet, avant-hier  encore,  un  jeune  activiste, qui  s’est   illustré  par   sa participation aux  actions  du  mouvement  populaire à Tizi Ouzou  comme  à Draâ Ben Khedda, a été convoqué par les services de la police judiciaire de la sûreté de la daïra de Draâ Ben Khedda. Il s’agit de Youcef Farsi, un jeune qui a été de toutes les marches du vendredi, du mardi et d’autres encore.

Selon l’entourage de cet activiste, l’objet précis de  sa  convocation  n’est pas encore connu, mais il serait, soutiennent-ils, le même que celui des 23 jeunes autres activistes déjà convoqués en février dernier par la même sûreté de daïra et qui est lié à la fermeture du siège de la daïra locale à l’approche de l’élection présidentielle du 12 décembre 2019. 

Selon des activistes du hirak, plusieurs autres jeunes d’autres localités de la wilaya de Tizi Ouzou ont également reçu des convocations émanant des sûretés de daïra locales. Les mêmes sources affirment qu’elles seraient toutes liées aux fermetures des sièges de daïra durant la même période qui a précédé l’élection présidentielle.

À noter que ces convocations adressées en pleine période de trêve durant laquelle les marches et les rassemblements ont été suspendus par les manifestants, qui ont fait de la lutte contre la propagation du coronavirus leur grande priorité, suscitent une grosse colère à Tizi Ouzou où les manifestants promettent une grande mobilisation une fois le risque sanitaire jugulé. 

“Maintenant, nous  comprenons  mieux  les  intentions  du  pouvoir  tant  qu’il profite même d’un drame sanitaire pour inquiéter les activistes du hirak. Mais une fois cette menace sanitaire jugulée, il aura la réponse du peuple”, nous a 
déclaré un activiste convoqué récemment par la police à Tizi Ouzou. 
 

S. LESLOUS

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER