Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Limogeage du wali de Blida

La population a accueilli la décision avec joie

La décision du président de la République de mettre fin, avant-hier, aux fonctions du wali de Blida, Mostefa Layadhi, a été accueillie avec satisfaction par les Blidéens qui ont défilé dans la rue, après l’annonce. À bord de véhicules et motocycles, les jeunes Blidéens ont sillonné les grands boulevards de la ville en klaxonnant et lançant des fumigènes. La nouvelle s’est vite
propagée sur les réseaux sociaux où chacun a exprimé sa joie et a commenté le départ d’un wali visiblement mal aimé par ses administrés. Il faut dire que c’est la première fois dans l’histoire de Blida où la population exprime sa joie après le départ d’un wali. La vidéo lancée sur YouTube, montrant, par l’image et le son, Mostefa Layadhi, à l’hôpital de Boufarik fuyant une dame malade de choléra qui lui demandait de l’aide pour son fils handicapé a choqué plus d’un. C’est cette vidéo qui a fait le buzz qui aurait provoqué son départ. En une année d’activité, le wali Mostefa Layadhi s’est contenté juste de suivre certains projets que son prédécesseur a laissés tout en bloquant d’autres, comme le projet “Blida Ourida” auquel les Blidéens tenaient beaucoup. Toute la population avait participé à ce projet qui a métamorphosé presque toutes les communes de la wilaya. Trois Epic ont été créés pour lancer ce programme d’embellissement de la ville. En une année (2016-2017), la wilaya a pu éradiquer cette laideur qui colle à la localité depuis des années. L’arrivée de Layadhi à la tête de l’exécutif a freiné cette mobilisation populaire. Le vert devenu jaune et les ordures s’accumulent dans tous les coins des communes de la wilaya de Blida, qui a vite sombré dans un environnement insalubre. L’épidémie de choléra a montré la dégradation de l’environnement dans la wilaya de Blida qui enregistre un décès et le plus grand nombre de personnes contaminées par le vibrion cholérique. Alors que le ministère de la Santé annonce officiellement le choléra et appelle à la mobilisation de l’ensemble des secteurs pour faire face au microbe qui se propage rapidement, Layadhi ne semblait pas inquiété et a poursuivi son congé pour ne rentrer que deux jours plus tard. Il installe un plan Orsec qui n’aboutit à aucune conclusion sur l’épidémie de choléra dans une wilaya infestée par les ordures et les eaux usées. En attendant la désignation d’un nouveau wali, c’est Rabah Aït Ahcen, secrétaire général de wilaya, qui assure l’intérim.


K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER