Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Chlef

La population dit non au 5e mandat de la honte

Jamais la ville de Chlef n’a connu une manifestation populaire aussi impressionnante que celle d’hier. Ils étaient cette fois-ci entre 250 000 et 300 000 manifestants entre jeunes, adultes et même des personnes âgées, venus de toutes les communes, pour crier ensemble leur ras-le-bol et dire une nouvelle fois non au 5e mandat. “Nous sommes venus de l’extrême nord-ouest de Chlef pour participer pacifiquement à cette manifestation et dire notre dernier mot que nous espérons être entendus par cette mafia qui continue de s’accrocher au pouvoir. Nous leur disons dégagez car vous avez terni l’honneur de notre Algérie”, explose un groupe de manifestants avant même le début de la marche. D’autres marcheurs lancent que n’était le respect accordé aux fidèles lors de la prière du vendredi, la manifestation aurait commencé bien avant. Ce n’est qu’une fois la prière achevée que l’impressionnante marche a démarré à partir de la place de la Solidarité au centre de la ville. Cette fois-ci, la marche ressemblait à un cortège bien organisé par rapport à celle de vendredi dernier. Ce sont des centaines de motocyclistes qui devançaient les marcheurs. Des drapeaux sur le dos et des pancartes brandies sur lesquelles nous pouvions lire des slogans hostiles au gouvernement et au Président. “Bouteflika dégage, car il ne faut plus compter sur un 5e mandat”, “Ouyahia, Sellal, Sidi-Saïd, vous êtes tous des corrompus, des voleurs et même des assassins”, “Ni l’Agérie, ni le peuple ne veulent de vous ainsi que de votre FLN”, “Pouvoir assassin durant votre règne, vous nous avez étouffés et ruinés”, scandaient des milliers de manifestants le long de leur marche de la place de la Solidarité en passant par la rue des Martyrs par les sièges de la wilaya et de l’APW vers la rue Ben-Badis jusqu’au point de départ pour refaire la même boucle ininterrompue de personnes, deux fois de suite. Devant le siège de la wilaya, les marcheurs ont porté un cercueil recouvert de l’emblème national sur lequel était écrit “Tu nous fais souffrir aujourd’hui, c’est à ton tour de l’être maintenant”. La manifestation s’est achevée dans le calme en présence d’un dispositif sécuritaire impressionnant. Les manifestants se sont donné, encore une fois, rendez-vous pour vendredi prochain pour une nouvelle manifestation.


AHMED CHENAOUI

Publié dans : MANIFESTATION 1IER MARS

ARTICLES CONNEXES

  • Manifestations contre le 5e mandat
    Des milliers de personnes dans les rues de Tizi Ouzou

    Une marée humaine se forme devant l’entrée de la wilaya avant de se disperser dans le calme quelques dizaines de minutes plus tard.

  • La manifestation a drainé plus 100 000 personnes
    Déferlante humaine à Bouira

    La seconde marche contre le 5e mandat pour l’actuel chef de l’État et pour exiger le départ du système a connu une importante mobilisation populaire dans la wilaya de Bouira

  • Des marches ont eu lieu dans plusieurs localités
    Mobilisation maintenue à Boumerdès

    Encore une fois, les citoyens de tout bord ont exprimé leur rejet du cinquième mandat et sont sortis hier vendredi dans différentes villes de la wilaya de Boumerdès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER