Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Actualité

le bilan revu à la hausse à El-Oued

La population panique

Le bilan lié à la rougeole, qui a touché la wilaya d’El-Oued et ses environs, a été revu à la hausse, alors que la population commence déjà à paniquer. Selon les dernières informations recueillies, les différentes structures de la santé de la wilaya d’El-Oued ont enregistré 4 décès, dont 3 enfants et une femme âgée de 45 ans, et 840 personnes touchées par la maladie. Par ailleurs, une autre source annonce 8 autres cas de décès en dehors des structures hospitalières, notamment chez les populations nomades.
En effet, jusque-là, plus de 70 000 personnes ont été vaccinées. Mais le flux de personnes voulant se faire vacciner a créé une situation d'anarchie au niveau des polycliniques. Contacté par téléphone, le directeur de la santé d’El-Oued, Ali Litim, nous dira que les cas de rougeole au niveau d’El-Oued ont été enregistrés dans des localités où le taux de vaccination est très faible. Pour être plus explicite, M. Litim nous dira que la plupart des cas ont été enregistrés dans des zones où les populations sont issues des familles nomades, telles que Nekhla, El-Alga, Rabah et Hassi-Khlifa.
Concernant les mesures prises pour faire face à la propagation de l’épidémie il nous précisera que “dès la détection des premiers cas de rougeole le wali a procédé à l’installation d'une cellule de crise multisectorielle qui fait le suivi quotidien de la situation’’. Et de poursuivre : “Puis, nous avons lancé des opérations de vaccination. Au début nous avons touché les populations de voisinage, puis toute la population. Nous avons jusque-là vacciné 70 221 personnes. Actuellement, en coordination avec l’Action sociale et la Protection civile, nous sommes en train d’atteindre les zones éparses. Concernant le dispositif sanitaire au niveau de l’hôpital, nous avons renforcé les consultations et créé des unités d’isolement de la population atteinte. Au niveau des polycliniques, nous avons intensifié la vaccination, déclenché des enquêtes épidémiologiques et relancé l’activité des équipes mobiles.’’

Ammar DAFEUR 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER