Scroll To Top

A la une / Actualité

Bouira

La trahison des députés et des sénateurs dénoncée

La désignation d’Abdelkader Bensalah comme chef d’État par intérim a été vigoureusement dénoncée, hier, à Bouira, où des centaines d’étudiants de l’université Akli-Mohand-Oulhadj ont battu le pavé pour s’insurger contre ce qu’ils ont qualifié de trahison des députés et des sénateurs à l’encontre des revendications du peuple. Ils étaient plus de 2 000 étudiants à marcher dans un cadre des plus pacifiques pour exprimer leur ras-le bol du système et réclamer le départ “immédiat et sans condition” de ceux qui l’incarnent. “Ce qui a été fait aujourd’hui (hier, ndlr) est une trahison envers notre révolution et nos revendications. Honte à ces députés qui ont vendu leur âme pour sauvegarder le système”, ont-ils unanimement dénoncé. Certains étudiants se déclarent déçus par l’attitude du chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général Gaïd Salah : “On croyait réellement que l’ANP et son premier responsable étaient avec le peuple, mais avec la désignation de Bensalah, on a reçu un véritable coup de poignard dans le dos.” Ce n’est que vers midi que la foule s’est dispersée dans le calme, avant de se donner rendez-vous, aujourd’hui, pour une énième démonstration de force. Par ailleurs, une centaine d’enseignants issus des trois paliers et adhérents au Cnapeste local ont protesté, hier, à Bouira, pour dénoncer le “putsch” du système intenté contre la volonté du peuple et exiger le départ de tous ceux qui l’incarnent.
 

RAMDANE BOURAHLA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER