Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Forum de "Liberté" de ce mardi

L'AADL, la ville et les architectes (Vidéo)

Halim Faïdi (à gauche), et Akli Amrouche (à droite). Photo: Imène AMOKRANE/Liberte-algerie.com

Le Forum de Liberté a reçu ce mardi 16 juin l'architecte urbaniste, Halim Faïdi, et Akli Amrouche, éditeur de la revue Vie de Villes.  Il était question au cours de leurs interventions d’aborder  le concept de la ville et les perspectives  de son évolution.

Pour Halim Faïdi,(premier Prix national d'architecture et d'urbanisme 2012 pour la réalisation du siège du ministère des Affaires étrangères), « ce n’est pas le logement qui fait la ville, c’est la ville qui fait le logement ». L’intervenant défend l’idée de construire une ville sur une base de « 70% consacrée à l’espace public » contre, 30 % réservé au logement.

Répondant à la question du modérateur, Ahmed Lahri, sur l’adaptation de l’architecture aux villes, Halim Faïdi a indiqué que « là où il y a une cité HLM, c’est à l’image du LSP, et l’AADL, il n’y a pas d’urbanisme, et il n’y a pas d’architecture ». Tout en ajoutant que « même ces lieux qu’on est en train de créer sont des lieux officiellement informels ».

L’architecte a tout de même rassuré que la question de la ville n’était pas spécifique à l'Algérie. « Il faut qu’on se remette dans un contexte mondial. Rien qu’en Afrique, vous avez aujourd’hui 800 millions de personnes qui sont sur les routes, durant ces dix dernières années, et qui fuient la misère des campagnes », a-t-il déclaré.

Pour Akli Amrouche, le problème est lié à l'attachement à la ville, et l'urbanisation, qui sont selon lui inexistantes, puisque « chacun travaille pour lui ».  S’appuyant sur des exemples concrets, l’intervenant au Forum de Liberté, a présenté des photos de quelques cités nouvellement construites. « En arrivant à Chaïbia (dans la commune d'Oued Chebel, à l'extrême sud de la wilaya d'Alger, ndlr), j’ai traversé une piste au milieu des champs (…), ceci dit, ça offre un cadre, on va dire, assez agréable », a-t-il précisé.

Plus de détails dans notre édition de demain

Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane

Publié dans : Aadl,urbanisme,ville

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER