Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Il nie avoir des ambitions présidentielles

Lakhdar Brahimi: "Ce n'est pas sérieux" (VIDÉO)

Capture écran de la vidéo

Lakhdar Brahimi nie avoir  des ambitions présidentielle en Algérie. C'était lors d'une intervention, diffusée hier, sur la chaîne Berbère TV. A la question d'un journaliste de la chaîne sur ses fréquentes rencontres avec le président Bouteflika (lire: "Lakhdar Brahimi, l’ami doublé du diplomate officieux ?") et sur le fait que "certains même disent que vous seriez le futur président de l'Algérie", l'ex-ministre des affaires étrangères, s'est contenté, au début, de répondre par un "ce n'est pas sérieux" lâché avec un petit sourire. Il ajoutera "je vois le président Bouteflika en tant qu'ancien compagnon et camarade. Nous avons travaillé ensemble très longtemps. Il n'y a absolument rien d'autres". Sur la même chaîne il reviendra brièvement sur les relations algéro-marocaines sur lesquelles il se dit "profondément attristés", ainsi que la situation en Libye et en Syrie.

Passage de Lakhdar Brahimi à la chaîne Berbère TV

Lire également: "Le gendre de Lakhdar Brahimi défie Blatter"

Salim KOUDIL

@SalimKoudil

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
4 réactions
népourêtrelibre le 18/02/2016 à 1h47

Le pays vit encore en période des Ouï-dire. Où va t-on comme ça!? Le régime d'Oujda a semé ce moyen du téléphone arabe pour sonder la température et voir la réaction de la populace. Or, ce ghachi ne s'En soucie guère... Ce qu'il le préoccupe en revanche c'est le problème auquel est confronté quotidiennement à savoir le pain et le lait. Imaginez 55 ans après, on court après le lait et le pain. Par contre, le livre n'est jamais dans les esprits.

Adel le 19/02/2016 à 21h51

Président NON Merci! Sympathique, mais pas compètent si on veut les vrais changements. Il faut être capable de nager dans ambiguïté - c’est le référentiel des pour le poste. Comment il fera pour régler les problèmes des algériens et projeter le pays vers le 21e siècle, alors qu’il n’était pas en mesure de régler aucun conflit à l’ONU. On ne veut pas encore joue avec la santé d'un autre homme pour jouer de tout un peuple, sans craindre l’histoire, l'Algérie en spectacle et le jugement dernier.

Adel le 19/02/2016 à 21h58

Fuite des cerveaux, fuite des capitaux, hogra et le mépris ou la médiocrité de nos décideurs. Encore plus important pour le citoyen algérien, nos droits et libertés, consacrés et garantis par la Constitution, le respect de la présomption d’innocence, inscrit dans les textes de lois, mais violés dans la pratique. Si les procureurs ne décideront plus du mandat de dépôt ou détention provisoire, dans les faits comment sur le terrain se fera le respect de la présomption d’innocence.

népourêtrelibre le 29/04/2016 à 18h13

Et si on avait laissé les Jacques Attali qu'il vient de passer à l'instant sur TV5 Québec, pour son livre : jours pour faire réussir la France, Afflelou et pour ne citer que ces deux là, nous aurions bénéficié de leur savoir et de leur intelligence... Le régime autoritaire avait préféré de les chasser alors que c'est leur pays, l'Algérie... Comme Jacques Attali aime le pays, l'Algérie, mieux que Bouteflika malade, aphone, au regard hagard qui n'a apporté que corruption et misère au pays.

Commentaires
4 réactions