Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

L’accord a été signé hier à Pékin

L’Algérie adhère à la nouvelle “route de la soie”

© D. R.

L'Algérie et la Chine ont signé, hier à Pékin, en marge du 3e sommet du Forum sur la coopération sino-africaine, un mémorandum d'entente sur l'adhésion de l’Algérie à l’initiative chinoise de la “Ceinture et la Route”. Ce mémorandum, qui a été signé par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, et le président de la Commission nationale chinoise de développement et des réformes, He Lifeng, marque l’adhésion de l’Algérie à la nouvelle route de la soie, contribuant ainsi au renforcement de la coopération algéro-chinoise. Avec la signature de ce mémorandum d'entente, l’Algérie rejoint les 90 pays de différents continents qui ont adhéré à cette initiative chinoise. Cette initiative vise à explorer les nouvelles opportunités de coopération et de développement tout en alignant les stratégies de développement des États dans le but de réaliser le développement et la prospérité communs. C’est au début de l’année 2013 que la Chine a lancé les premiers travaux de ce chantier pharaonique qu’elle ambitionne d’achever à l’horizon 2030. Le projet vise à établir une connectivité terrestre, maritime et aérienne entre les pays riverains, et ce, en lançant des projets routiers, autoroutiers, portuaires, aéroportuaires, de télécommunications, d'oléoducs et gazoducs. Le financement du projet est estimé à environ 1 000 milliards de dollars dont la Banque de Chine s’est déjà engagée à assurer 800 milliards de dollars à investir dans plusieurs centaines de projets entrant dans la composition des nouvelles routes de la soie. Dans son intervention lors des travaux du 3e sommet du Focac, le Premier ministre a indiqué que l'adhésion de l'Algérie à l'initiative chinoise de la nouvelle route de la soie donnera plus d'ampleur et de la consistance au partenariat algéro-chinois. Ahmed Ouyahia a indiqué que “nul doute que l'adhésion de l'Algérie à l'initiative de la nouvelle route de la soie apportera une densité plus forte à notre coopération et à notre partenariat avec la Chine, comme le laissent entrevoir déjà nos projets communs majeurs du port centre et du complexe de phosphate intégré”. Il a par ailleurs souligné la qualité exceptionnelle de la coopération algéro-chinoise, en se félicitant des avancées considérables enregistrées par les relations d’amitié et de solidarité qui ont été couronnées ces dernières années par un Accord de partenariat stratégique global et un Plan quinquennal de coopération.
Le Premier ministre a indiqué, à l’occasion, que les retombées positives de la coopération de l'Algérie avec la Chine constituent “l'une des raisons de son intérêt pour le Forum de coopération sino-africaine dont le président Bouteflika a été l'un des pionniers à sa première édition ici même à Pékin en 2006”. Il a, à ce titre, précisé que les échanges entre l'Algérie et la Chine “dépassent les 9 milliards de dollars par an alors que la contribution des entreprises chinoises à la réalisation des vastes programmes algériens de développement est supérieure à 10 milliards de dollars chaque année”.


Saïd Smati


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER