Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

“Goût de France/Good France”

L’Algérie participera avec cinq chefs

©APS

Mille cinq cents cuisiniers dans le monde se réuniront le 19 mars autour de l’événement “Goût de France/Good France”, pour rendre hommage à la cuisine française dans les cinq continents. Un événement initié, en août dernier, par le ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius. Dans ce cadre, une conférence a été tenue, le jeudi 5 mars, par l’ambassadeur de France en Algérie, M. Bernard Émié, à sa résidence sise à El-Biar. Dans son discours, l’ambassadeur est revenu sur le repas gastronomique français qui est “inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, car il constitue une des plus belles illustrations de la culture, du savoir-faire et du génie français”. L’Algérie est elle aussi concernée par “Goût de France/Good France”, en participant, à l’instar des autres pays, avec cinq chefs retenus après avoir soumis leur candidature auprès d’un jury composé de chefs internationaux. Il s’agit de Nawel Amaoui, chef chez Air Algérie, qui va cuisiner au Forestin à Hydra ; Fateh Ben Harkat, jeune chef du Caracoya, Alger ; Rémy Bidron, chef au Sofitel ; Ahmed Keddache, chef au relais de Paris, et, enfin, du chef Farid Guerra, au restaurant Meskaline.
Pour Nawel Amaoui, cette expérience revêt une grande importance dans sa carrière de chef : “On espère apporter quelque chose à tous les Algériens et montrer aussi à nos jeunes qu’il y a beaucoup à faire au niveau de la gastronomie, et ce n’est pas fini, c’est le début d’une très belle aventure.” Pareil pour Farid Guerra : “La cuisine française est une cuisine que j’ai appris à travailler pendant 32 ans en France. Je suis Franco-Algérien, et cela fait deux ans que je suis rentré en Algérie pour apporter tout mon savoir-faire à la nouvelle génération de chefs algériens.” Cet événement concernera également quatre autres wilayas, comme l’a affirmé l’ambassadeur de France : “À Oran, le consul général organisera un dîner concocté par son chef, le jeune et prometteur Abdelhakim Mehdi, qui travaille en ce moment aux côtés de Christophe Dié. À Annaba, la résidence du consul général accueillera aussi un repas gastronomique. À Constantine, le chef bordelais, Jean-Pierre Xiradakis (du restaurant La Tupina), sera aux fourneaux de l’Institut français. À Tlemcen, le chef Jean-Marc Larrue viendra d’Avignon (restaurant les Jardins de la Tour) officier dans les cuisines du restaurant Ambiance avec la complicité de l’Institut français.” Concernant le choix de la date du 19 mars, jour rappelant le cessez-le-feu entre l'Algérie et la France, Bernard Émié a affirmé qu’“elle a été choisie mondialement par Laurent Fabius, donc, il n’y a aucune dimension algérienne. L’événement a lieu partout dans le monde à la même date.” Tout en ajoutant que “le seul objectif de cet événement est un objectif festif, c’est un objectif de projection de diplomatie culturelle et touristique (…) La promotion du tourisme en France, attirer vers la France et promouvoir sa gastronomie, sa culture, ses terroirs”.

Imène AMOKRANE
@ImeneAmokrane


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER