Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Actualité

L’alliance des janissaires

©D.R.

La cession d’actifs du groupe El-Khabar au profit de la société Ness-Prod aurait pu, tout au plus, donner lieu à un conflit commercial qu’un tribunal spécialisé aurait pu trancher en deux temps trois mouvements. Car, dans son essence, l’affaire est commerciale, et c’est d’ailleurs un point de convergence de l’ensemble des analystes, juristes ou politiques, qui ont eu à s’exprimer sur ce dossier. Mais dès le départ, il y avait cette volonté malsaine, au moins chez un cercle bien déterminé du pouvoir, de politiser l’affaire. Histoire de faire oublier les scandales Bouchouareb et Khelil et, pendant qu’on y est, cette guerre à couteaux tirés que se livrent les clans pour la succession. Les Algériens auront d’ailleurs remarqué cette soudaine éclipse médiatique de ces deux noms cités dans l’enquête des Panama Papers. Ils auront relevé aussi cette absence totale de réaction officieuse ou officielle aux interrogations que se pose Jean-Louis Debré sur la capacité de Bouteflika à gouverner. Il fut un temps où, pour beaucoup moins que cela, on serait arrivé au bord de l’incident diplomatique entre Alger et Paris.
Cette entreprise de politisation de l’affaire dite El Khabar a visiblement réussi. On s’y était tellement investi, de manière incontrôlée et toutes affaires cessantes, que le résultat, aujourd’hui, dépasse les prévisions. La politisation a atteint le stade de l’outrance. Chose normale, somme toute, quand on décide de mettre à contribution une chaîne de télé de la “trempe” d’Ennahar TV, visiblement sollicitée pour venir à la rescousse d’El Moudjahid dont l’audience ne déborde pas le 20, rue de la Liberté(1). Après son “enquête”, certainement mémorable, diffusée jeudi dernier en guise de journal (voir notre édition de samedi dernier), Ennahar a encore innové hier. La chaîne nous propose désormais un style journalistique inédit : son directeur se présente devant la caméra, fait le serment qu’il est un “journaliste libre” ne craignant rien ni personne et, jouant à Zorro, jure qu’il va démolir Issad Rebrab. Quel professionnalisme ! Quel talent ! Et quel culot pour quelqu’un qui, le même jour, se fait un point d’honneur d’annoncer qu’il détient, lui seul et en “exclusivité”, un rapport d’enquête de l’Assemblée nationale datant de 2011. Comment donc obtenir seul un document officiel d’une institution de la République alors qu’aucun autre journaliste n’y a eu accès depuis 5 ans et claironner qu’on est “indépendant” et “autonome” ? Nos confrères, qui connaissent les difficultés de l’accès de l’information officielle chez nous pour les professionnels sans fil à la patte, savent quel type de “journaliste” il faut être pour lever ces obstacles. Ennahar a aussi eu l’idée saugrenue de ressusciter l’un des plus vieux dinosaures de l’ex-parti unique, sinon le plus vieux d’entre tous, Belaïd Abdeslam, pour ceux qui le connaissent et s’en souviennent. Nous y reviendrons.  

(1) Une anecdote, à ce propos. Ou, plutôt, une “anectode”, comme dirait, sur un plateau d’Ennahar TV, un certain avocaillon, initialement constitué par les soins d’un certain écrivaillon : À maintes reprises, des confrères d’El Moudjahid nous ont sollicités pour leur faire publier des annonces (anniversaires, condoléances, pensées, etc.) sachant que dans leur canard, elles passeraient inaperçues. Cela n’empêche pas El Moudjahid de se faire apparemment du souci quant à une “baisse d’audience” de Liberté. Merci quand même.

Publié dans : El Moudjahid,El-Khabar,Ennahar

ARTICLES CONNEXES

  • Il a été directeur général d'El Moudjahid durant 15 ans
    Décès de Nouredine Nait Mazi

    L'ancien directeur général du quotidien national El Moudjahid, Nouredine Nait Mazi est décédé jeudi à l'âge de 81 ans.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER