Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Affaire de la vidéo d’une journaliste critiquant Bouteflika

L’ambassadeur de l’UE à Alger convoqué par le MAE

L’ambassadeur de l’Union européenne en Algérie, John O’Rourk, a été convoqué, hier, par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Noureddine Ayadi, a-t-on appris dans un communiqué du MAE, transmis à notre rédaction. Cette convocation fait suite à la “diffusion à Bruxelles d’une vidéo attentatoire aux symboles de l’État algérien”, explique le MAE, en référence à la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux par l’ancienne journaliste de la télévision nationale (ENTV), Layla Haddad, véhiculant un message virulent à l’encontre du président Abdelaziz Bouteflika et de son entourage au haut sommet de l’État. “Le haut responsable algérien a, à cette occasion, relevé avec indignation et réprobation que l’enregistrement par la dénommée Mme Lefèvre, née Haddad, ressortissante belge d’origine algérienne, a été réalisé dans des installations officielles du Parlement européen utilisant ainsi et détournant abusivement des symboles de l’Union européenne pour porter gravement atteinte à l’honneur et à la dignité des institutions de la République algérienne”, a ajouté le communiqué en question. Le SG du MAE a exprimé expressément “le vœu que l’Union européenne se démarque publiquement de cette manœuvre et demandé que des actions concrètes soient prises contre les agissements irresponsables de la contrevenante”. Pour rappel, le représentant diplomatique algérien en Bruxelles, Amar Belani, a réagi en dénonçant ce qu’il a qualifié de “détournement inacceptable des symboles de l’UE et de l’espace réservé par le Parlement européen aux journalistes professionnels”, lit-on dans le communiqué rendu public le 1er juin dernier. L’ambassade d’Algérie à Bruxelles avait affirmé avoir “effectué ce jour des démarches officielles pressantes auprès des responsables de différentes instances de l’Union européenne”, en signe de protestation contre la diffusion de cette vidéo au sein du siège de cette institution.

Lyès Menacer


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER