Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Dépistage du cancer dans le cadre du PNC

Lancement d’une opération-pilote à Biskra


La première opération-pilote du dépistage de masse du cancer du sein a été officiellement lancée, hier, dans la wilaya de Biskra. Co-organisée par le ministère de la Santé et l'association El-Amel d'aide aux personnes atteintes du cancer du Cpmc, cette opération, qui s'étalera sur une année, s'inscrit dans le cadre du Plan national de lutte contre le cancer (PNC 2015-2019), dans lequel le dépistage est défini parmi les axes majeurs. Le programme du dépistage arrêté dans ce plan, que coordonne le professeur Salah Bendib, chef du service radiologie du Cpmc, et non moins doyen de la Faculté de médecine d'Alger, inclut quatre autres opérations-pilotes dans les régions respectives de Laghouat, Jijel et Constantine, Maghnia et dans la localité de Sidi Ghilas à Tipasa.
Ces opérations seront menées essentiellement par les centres de dépistage déjà lancés depuis quelques années, même sans succès, faut-il le souligner, par les services de la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas). L'objectif de ce programme, explique le Pr Bendib, est d'aller vers la généralisation progressive du dépistage du cancer du sein dans les quatre coins du pays. Ce qui permettra, à moyen et long termes, de mieux juguler cette maladie dont l'incidence va de plus en plus crescendo dans notre pays, avec une moyenne d'environ 12 000 nouveaux cas par année sur le nombre global des cancéreux dépassant les 50 000 cas. Ainsi, prévoit le professeur, ce programme de dépistage constituera dans un avenir proche un “apport structurant” pour le système national de santé. Et la prise en charge de cette pathologie affectant dans 99% de cas les femmes (les hommes n'étant pas à l'abri : 1%) deviendra davantage plus efficace avec des chances de guérison nettement plus élevées.
La réussite du programme de dépistage, insiste le Pr Bendib, passe, néanmoins, par le respect des cahiers des charges désormais imposés à l'ensemble des centres désignés pour mener les opérations pilotes. Il y est exigé, entre autres, la présence des personnels et des équipements agréés, ainsi qu'une accréditation de ces centres auprès du réseau national de prise en charge multidisciplinaire du cancer. Ce réseau est mis sous le contrôle du comité de pilotage et de suivi du PNC, coordonné par le professeur Messaoud Zitouni, directement désigné par le président de la République, mais aussi sous le contrôle du ministère de la Santé. Cela dit, entre 2013 et 2014, pas moins de 4 000 femmes ont été dépistées.
Les cas positifs diagnostiqués (38) seront aussitôt pris en charge au niveau du Cpmc d'Alger. Pendant ce temps, un programme spécifique de formation spécialisée a été dispensé aux personnels de Biskra. Ce qui y a permis, depuis, l'ouverture d'un service de sénologie (consultation et chirurgie) et un autre d'oncologie. La responsable d'El-Amel, Hamida Kettab, qui table sur le dépistage de quelque 5 000 femmes d'ici à la fin de l'opération, mise, par ailleurs, sur l'ouverture d'un autre service pérenne de dépistage du cancer du sein dans la foulée de l'opération.


F. A.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER