Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Travaux publics et Transports

Lancer les projets gelés

Le ministre des Transports, Abdelghani Zaâlane, a affirmé, jeudi, à Alger, que son secteur s’attelle, activement, à la mise en œuvre de tous les projets programmés et contribue à la réunion des conditions favorables à la relance économique. Lors d'une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales, le ministre a mis en avant l'engagement de son département à poursuivre la mise en œuvre de tous les projets programmés pour leur réception dans les délais et contribuer ainsi au soutien des efforts de développement et à la relance économique escomptée. Répondant à la question du député Hakim Berri (RND), sur les démarches et les mesures prises pour la restauration et le dédoublement des deux routes nationales n°S28 et 78 reliant Barika (Batna) aux wilayas de M'sila et de  Biskra, M. Zaâlane a fait savoir que les deux projets ont été inscrits et proposés au ministère des Finances. Concernant la RN28 reliant Barika aux frontières de la wilaya de M’sila, le ministre a indiqué que le projet a été inscrit en tant que priorité dans le programme de maintenance au titre du projet budgétaire en 2018 pour un montant global de 400 millions de dinars. “Un projet a été proposé au ministère des Finances pour le dédoublement de cette route”, a précisé le ministre, soulignant “sa priorité dans le cadre d'un plan d'orientation du réseau routier dans la wilaya de Batna”. S'agissant de la RN78 reliant Barika à Biskra, le premier responsable du secteur a déclaré que cette voie ne nécessitait pas de travaux de maintenance urgents. Par ailleurs, le ministre a évoqué quelques projets réalisés récemment dans la wilaya de Batna, notamment “la pénétrante vers l'autoroute en direction de la wilaya d'Oum El-Bouaghi, via la commune de Bir Chouhada, le dédoublement des deux routes nationales n°s 3 et 75, la réalisation d'un  échangeur au niveau des deux RN3 et 77 ainsi que 10 ouvrages  d'art”, précisant que ces projets ont été récemment réceptionnés.  En réponse à la question du député Naoum Ben Lakhder (FLN) relative au taux d'avancement des travaux de réalisation de la ligne ferroviaire reliant Laghouat à Boughezoul en passant par Djelfa, ainsi que la non-programmation d'une ligne ferroviaire reliant Boughezoul à Blida, le ministre a affirmé que la ligne en question s'inscrit dans le programme du développement économique, soulignant son importance au regard de l'impact positif sur les volets social et économique. La réalisation de ce projet reliant le nord au sud du pays facilitera les déplacements des citoyens dans de bonnes conditions, permettra le désenclavement des régions isolées et allégera la pression sur le réseau autoroutier au Sud et dans les Hauts-Plateaux. Soulignant la réalisation en cours de 2 300 km de voie ferrée, le ministre a rappelé que le défi à relever pour son secteur est l'extension  du réseau ferroviaire à 6 300 km. Concernant la tranche reliant Laghouat à Djelfa sur une distance de 120 km, le ministre a fait savoir que le taux d'avancement des travaux est de 60%, évoquant l'éventualité de sa réception à la fin 2019. Pour la tranche reliant Djelfa à Boughezoul sur une distance de 140 km, il a indiqué que le taux est de 61% et que le projet pourrait être livré à la fin 2019. “Des mesures ont été prises pour booster ces chantiers confiés à des  entreprises nationales”, a affirmé M. Zaâlane.   
Concernant les raisons de la non-programmation d'une ligne ferroviaire reliant Boughezoul à Blida ou Alger, le ministre a indiqué qu'un projet  reliant Boughezoul à La Chiffa est prévu, rappelant le lancement en 2013 d'une ligne reliant Boughezoul à Alger sur une distance de 40 km et dont les travaux sont à l'arrêt en raison du gel imposé par la conjoncture financière.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER